Enregistrement des naissances : 1012 volontaires prêts

Le groupement d’intérêt général Programme national du volontariat au Burkina Faso (GIP-PNVB) a lancé, le mardi 5 juillet 2022 à Ouagadougou, les activités du projet dénommé : « Déclencher l’action ! Renforcer l’engagement des jeunes Reporters pour promouvoir la vaccination de routine des enfants de 0 à 23 mois et l’enregistrement des naissances à l’état civil dans les communes de Ouagadougou et de Saaba ». A l’occasion, 1012 volontaires nationaux ont prêté serment dans le cadre de ce projet.

Le Groupement d’intérêt général programme national du volontariat au Burkina Faso (GIP-PNVB) veut apporter sa contribution au bien-être des enfants au Burkina Faso. A cet effet, il a, en partenariat avec l’UNICEF, lancé, le mardi 5 juillet 2022 un projet dénommé : « Déclencher l’action ! Renforcer l’engagement des jeunes Reporters pour promouvoir la vaccination de routine des enfants de 0 à 23 mois et l’enregistrement des naissances à l’état civil dans les communes de Ouagadougou et de Saaba ». Selon la représentante de l’AIESEC au Burkina Faso, Linda Traoré, l’objectif du projet est d’accompagner au moins 90 000 ménages situés dans la zone d’intervention du projet pour la vaccination de routine et l’enregistrement des naissances à l’état civil.

« Nous avons le pouvoir de créer le futur, en agissant en bien pour être la solution pour notre pays. La jeunesse est la solution à la vaccination des enfants et à l’enregistrement des naissances à l’état civil et nous nous engageons », a confié la représentante de la plateforme internationale qui œuvre pour le leadership des jeunes. Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Claude Kargougou, a précisé que le projet a une durée de dix mois. A en croire M. Kargougou, le projet ne se limitera pas dans les seules communes de Ouagadougou et de Saaba. « Le gouvernement travaillera avec les partenaires techniques et financiers afin que le projet s’étende sur l’ensemble du territoire burkinabè, les années à venir», a-t-il affirmé.

A l’occasion, des volontaires pour la mise en œuvre du projet ont prêté serment. Pour la représentante- résidente de l’UNICEF au Burkina Faso, Sandra Lattouf, 1012 jeunes volontaires ont prêté serment pour un engagement spécifique pour la vaccination de routine et l’enregistrement des naissances. A son avis, ce sont deux actions importantes pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) et l’UNICEF a soutenu ce projet car les jeunes sont des agents de changement et de développement. Le ministre des Sports, de la Jeunesse et de l’Emploi, Abdoul Wabou Drabo, a invité les volontaires à être des artisans du développement et des exemples de promotion de la paix et de la cohésion sociale dans la loyauté. « Aujourd’hui vous êtes des volontaires, mais demain vous serez les privilégiés à bénéficier des financements et de l’entrepreneuriat des jeunes. Mon département s’engage pour la création des conditions de l’auto-employabilité des jeunes à travers ce projet », a-t-il renchéri.

Marie Desirée SAWADOGO

Awa MININGOU (Stagiaires)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.