Plan d’action 2022-2025 de la Transition au Centre-Sud : plus de 46 milliards FCFA à mobiliser

Les membres du Cadre régional de dialogue du Centre-Sud ont tenu, le vendredi 29 juillet 2022, à Manga, la première session ordinaire de l’année avec au menu le rapport régional de performance 2021 du PNDES II, la revue à mi-parcours 2022 du Référentiel national de développement et le Plan d’action régional de la Transition du Centre-Sud 2022-2025.

La réalisation effective des activités dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action régional de la Transition (PART) du Centre-Sud couvrant la période 2022-2025 va nécessiter un financement total chiffré à 46 741 031 217 FCFA. L’information a été partagée, le vendredi 29 juillet 2022, à Manga, avec les membres du Cadre régional de dialogue du Centre-Sud (CRD-CS), réunis en session ordinaire. Les investissements dans l’ensemble de la région durant l’intermède sont « ambitieux », a indiqué le directeur régional de l’Economie et de la Planification du Centre-Sud, Désiré Sawadogo. Pour M. Sawadogo, il convient donc que l’ensemble des acteurs impliqués travaillent à mobiliser conséquemment les ressources et à prioriser les programmations.

Il a insisté également sur l’accompagnement des services techniques à ces acteurs et le plein engagement des collectivités territoriales pour la réussite des actions programmées. Sur le plan régional, pour l’année 2021, a informé le 1er vice-président de la Délégation spéciale de la région du Centre-Sud (DSR-CS), Armel Bouda, le bilan de la performance de la mise en œuvre du PNDES II fait état de 534 activités entièrement réalisées contre 610 programmées, soit un taux physique global de 87,54%. Sur une prévision financière de 4 731 527 710 FCFA, un montant de 3 111 190 671FCFA a été mobilisé et exécuté, soit un taux d’exécution financier global de 67,75%. Au titre des activités réalisées, M. Bouda a cité, entre autres, la construction des bâtiments administratifs, des salles de classes, des centres de santé, la réalisation des forages, la dotation des centres de santé de matériel médico-technique et la réalisation d’infrastructures marchandes et agro-sylvo-pastorales. Dans le premier semestre de 2022, les performances de l’exécution du Référentiel national de développement ont été largement en deçà des prévisions, en raison surtout de la situation politique que le pays a connue, a fait savoir Armel Bouda. Le taux physique global et le taux d’exécution financier global sont respectivement de 7,58% et 4%, a-t-il dit. Au regard des enjeux liés au développement de la région et à l’amélioration du bien-être des populations, le 1er vice-président de la DSR-CS a sollicité l’engagement de tous les acteurs locaux pour une mise en œuvre réussie du PART au Centre-Sud.

Mamady ZANGO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.