Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou, a rendu visite aux journalistes du quotidien d’Etat Sidwaya, le dimanche 17 février 2019. A l’occasion, il a échangé avec eux sur le traitement de l’information sécuritaire.

Dans un contexte sécuritaire et social marqué par des attaques terroristes et une remise en cause de la cohésion sociale, les médias, notamment ceux publics, doivent faire preuve de professionnalisme dans le traitement de l’information, surtout celle sécuritaire. C’est ce message que le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou est venu donner aux journalistes du quotidien d’informations Sidwaya, le dimanche 17 février 2019. « Nous sommes dans un contexte social et sécuritaire difficile marqué par les attaques terroristes.

Nous avons donc rencontré les médias pour échanger avec eux sur cet impératif de donner une information qui soit crédible, professionnelle et qui puisse permettre à notre pays de continuer à lutter contre l’hydre terroriste et à entretenir cette cohésion sociale dans laquelle, nous avons toujours vécue », a-t-il indiqué à l’issue de ses échanges avec les journalistes. Il a précisé qu’il ne s’agit pas de demander aux médias de faire de l’autocensure, mais d’attirer leur attention sur l’information qu’ils diffusent. « Avant de publier une information, le média doit se poser la question pourquoi il diffuse cette information et à quelle fin. Et ce, afin d’éviter de faire la promotion des terroristes à travers l’information donnée.

Car, la guerre contre le terrorisme est avant tout une guerre de communication », a-t-il laissé entendre. Il a ajouté que des réflexions sont en cours pour accompagner les médias dans le traitement de l’information sécuritaire qui constitue une nouvelle donne pour les journalistes burkinabè. D’ores et déjà, il a annoncé que des sessions de formation seront organisées par son département en collaboration avec ceux de la Défense et de la Sécurité à l’endroit des hommes de médias afin de leur permettre de se spécialiser sur le sujet. La visite du ministre a été appréciée par les journalistes qui ont, à travers leur directeur général, Mahamadi Tiégna, félicité le chef du département pour sa démarche.

Nadège YAMEOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.