Nous a rendu visite : Les académiciens de Pô « feuillettent » la « Maison commune »

La 18e promotion des élèves officiers d’active de l’Académie militaire Georges Namoano de Pô ont visité la direction générale des Editions Sidwaya, le lundi 18 février 2019.

Des militaires étaient dans les locaux de la direction générale des Editions Sidwaya (DGES) le lundi 18 février 2019. Il s’est agi d’une visite-découverte de la 18e promotion d’élèves officiers d’active de l’Académie militaire Georges Namoano de Pô.

Une soixantaine d’élèves, dont 45 de nationalité burkinabè ont ainsi passé en revue la chaîne de production de l’information au sein du journal de tous les Burkinabè. Ainsi, de la direction des rédactions à l’imprimerie, les « milo » ont découvert le fonctionnement de la salle de rédaction du quotidien, de la documentation, du secrétariat de rédaction ainsi que le processus d’impression des journaux Sidwaya.

Ce passage dans la « Maison commune » s’inscrivait dans le cadre du module connaissance du monde, dont la finalité est de permettre aux futures élites des armées, de comprendre les réalités extérieures du milieu. Les élèves officiers ont été conduits par le commandant de la promotion, le capitaine Moumouni Ouédraogo. Ce dernier s’est dit satisfait de l’accueil qui leur a été réservé et de la visite qui leur a permis de découvrir beaucoup de choses.

« Quand on est à l’extérieur on pense que c’est un travail facile. Mais après la visite, on a compris que c’est un travail minutieux, formidable et professionnel », a-t-il confié. Le capitaine Ouédraogo a aussi noté les sacrifices des femmes et hommes de médias pour tenir les Burkinabè informés. Le directeur général des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiegna s’est pour sa part réjoui que l’école de formation d’officiers manifeste de l’intérêt à l’égard du « Journal de tous les Burkinabè ».

« Quand on prend un journal, on ne se doute pas de toute l’industrie qu’il y a eu derrière », leur a-t-il déclaré. M. Tiegna a espéré que la visite permettra à ses hôtes de faire davantage preuve de compréhension vis-à-vis du travail de journaliste. Il a affirmé sa disponibilité à répondre à d’autres sollicitations de l’école d’officiers.

Fabé Mamadou OUATTARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.