Films en compétition : le public découvre «Desrances»  de Apolline Traoré

Le film long métrage  «Desrances»  d’une durée de 1 h 45 mn en français, de la réalisatrice burkinabè, Apolline Traoré, a été suivi par le public, au ciné Neerwaya, le mardi 26 février 2019.

La salle obscure du ciné Neerwaya a été illuminée par le film  «Desrances»  de la réalisatrice burkinabè, Apolline Traoré, projeté à l’écran, le mardi 26 février 2019. Dans ce long métrage de 1h 45 mn en français en compétition pour l’Etalon d’or de Yennenga, Francis, 45 ans, quitte Haïti, il y a dix ans à la suite du décès de ses parents pour cause de guerre. Il est aujourd’hui en Côte d’Ivoire à Abidjan avec sa femme Aïssey et sa fille Haïla de 12 ans. Il attend avec impatience un héritier, dernier descendant de la famille Desrances. Pour Francis, c’est capital d’avoir un fils. Sa joie s’estompe aussitôt. Alors qu’Aïssey est sur le point d’accoucher, éclate en 2011, une guerre civile plongeant Abidjan dans le feu et le sang. Dans le tumulte de la guerre, Francis remarque que son fils nouveau-né et sa femme ont disparu. Il part à leur recherche accompagné de sa fille Haïla déterminée et courageuse, malgré qu’il ne veuille pas de sa compagnie.

Au fur et à mesure de leur itinéraire, Francis découvre le courage inébranlable de sa fille Haïla qui lui a promis d’être la digne héritière de la famille Desrances.
Pour l’acteur principal du film, Francis Desrances, de son vrai nom Jean-Louis Jimmy, étant à Hollywood, ce film lui permet d’incarner les réalités africaines.

Le directeur de la photographie du film, Ali Lakrouf, a émis le vœu que l’œuvre soit la meilleure. La cinéphile Magdalena Podsiadly, a, pour sa part, suivi la projection avec intérêt. «C’est une belle histoire d’une fille brave qui lutte pour l’amour de son papa», a-t-elle expliqué.

Boukary BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.