Née de la volonté de s’adapter à la demande des populations burkinabè en offrant des solutions d’éclairage à la fois performantes et accessibles, la nouvelle lampe solaire Kalo 600 fabriquée au Burkina Faso par la société LAGAZEL est désormais disponible sur le marché. Le lancement du nouveau produit a eu lieu, le samedi 23 mars 2019, à Bobo-Dioulasso.

Au Burkina Faso, plus de 80% de la population n’a pas accès à l’électricité, notamment en zone rurale. Or, comme le rappelle le ministre de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo, «le secteur de l’énergie joue un rôle stratégique et prépondérant dans la réalisation des objectifs de développement de notre pays». Pour répondre aux besoins d’accès à l’énergie des populations, la société LAGAZEL a ouvert à Dédougou, la première usine de fabrication de lampes et kits solaires certifiés Lighting Global, en collaboration avec CB ENERGIE, une entreprise qui fournit et installe des équipements solaires au Burkina Faso depuis 15 ans (installations photovoltaïques, pompage solaire…). Depuis 2016, 60 000 lampes solaires ont été fabriquées par une quinzaine de techniciens formés à Dédougou. LAGAZEL propose plusieurs modèles de lampes solaires Kalo pour l’éclairage et la recharge de téléphone portable. L’utilisation de ces lampes solaires donne accès à un éclairage de très bonne qualité. La lampe Kalo 600 est la dernière-née.

Elle a été présentée à Bobo-Dioulasso le samedi 23 mars 2019, en présence des délégations du ministère de l’Energie et de celui du Commerce. «Nous avons conçu la lampe Kalo 600 avec son panneau solaire intégré pour répondre aux attentes de nos clients : un produit solide, durable, accessible à tous», a expliqué Abdoulaye Sana, directeur de LAGAZEL-Burkina. La lampe Kalo 600 renferme en effet toutes les caractéristiques d’une bonne lampe solaire : une batterie de 600 mAh facile à recharger grâce à son panneau intégré, rendant possible trois modes d’éclairage avec une autonomie pouvant atteindre 20 heures, le tout dans une coque en acier résistante et compacte. Un produit offrant une longue durée de vie et 2 ans de garantie grâce au service après-vente assuré localement. Il coûte 10 000 F CFA.

Depuis son usine de Dédougou et ses deux agences à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, LAGAZEL collabore avec un réseau de distributeurs pour que les lampes soient accessibles partout et pour tous. Ainsi, plusieurs revendeurs se sont lancés dans l’activité à Banfora, Koudougou, Ouahigouya ou encore Solenzo. Pour favoriser l’acquisition des lampes, LAGAZEL collabore avec plusieurs partenaires comme le Réseau des caisses populaires du Burkina Faso ou l’entreprise sociale Nafa Naana qui offrent des services financiers pour les clients et les revendeurs. Des solutions innovantes sont également proposées pour les ONG et les collectivités. Par exemple, la station de charge LAGAZEL permet la recharge collective de lampes solaires dans les écoles. «Grâce à notre modèle unique de fabrication locale, chaque lampe distribuée contribue à créer des emplois au Burkina Faso, et nous sommes sur place pour assurer le service après-vente qui garantit la durabilité de nos produits», a conclu Abdoulaye Sana.

Yssouf SANA
(Correspondance particulière)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.