Fonds vert climat : le Burkina, favorable à la mise en œuvre des éco-villages

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu en audience le Directeur général (DG) de l’Institut mondial pour la croissance verte (GGGI), Mahamadou Tounkara, le vendredi 5 avril 2019 à la primature, à Ouagadougou.

Traduire les défis environnementaux en opportunités de croissance économique, tel est l’objectif de l’Institut mondial pour la croissance verte (GGGI). En compagnie du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Nestor Bassière, le Directeur général (DG) du GGGI, Mahamadou Tounkara, a échangé avec le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, le vendredi 5 avril 2019 à Ouagadougou. Selon le ministre Bassière, l’objectif de la rencontre était de présenter au chef du gouvernement, les actions menées par l’institut.

Il s’agit, entre autres, de l’accompagnement pour la mise en œuvre des éco-villages, l’accréditation d’une entité nationale dédiée au Fonds vert climat, la transformation énergétique, le renforcement des capacités pour permettre au Burkina Faso d’avoir des techniciens capables d’élaborer des projets en vue de l’opérationnalisation de leur financement, a-t-il énuméré. Et d’ajouter que le pays des hommes intègres a adhéré au GGGI depuis octobre 2018. Le DG de l’Institut mondial pour la croissance verte, Mahamadou Tounkara, a, pour sa part, indiqué que sa structure est une organisation intergouvernementale qui a pour rôle, de promouvoir et d’accompagner l’ensemble des pays en voie de développement dans la mise en œuvre d’un développement durable. A l’entendre, le Premier ministre a insisté à ce que le Burkina Faso puisse bénéficier du «financement vert».

M. Tounkara est également venu transmettre au chef du gouvernement, un message du président du conseil et de l’Assemblée du GGGI, Ban Ki-moon invitant le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à la Semaine mondiale pour la croissance verte qui aura lieu au mois d’octobre 2019 à Séoul en Corée du Sud. A en croire le DG de GGGI, Ban Ki-moon a également demandé au chef de l’Etat, d’être un des champions de la campagne mondiale pour la promotion de la croissance verte qui se déroulera de 2019 à 2030.

Lassina BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.