Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré la route Dédougou-Tougan, distante de 91 kilomètres, le mercredi 26 juin 2019 à Tougan, dans la province du Sourou. Réalisés par l’entreprise SOUROUBAT, les travaux de bitumage de ce tronçon ont été financés à plus de 29 milliards francs CFA par le gouvernement burkinabè et la Banque islamique de développement.

La route nationale N°10 reliant Dédougou à Tougan dans la région de la Boucle du Mouhoun est désormais revêtue de bitume. Elle est de 8m de largeur en agglomération, en tricouche et 7m en section courante de 2×1,5m en bicouche. En effet, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré officiellement cette voie, le mercredi 26 juin 2019, à Tougan dans la province du Sourou. Le bitumage de ce tronçon, long de 91 kilomètres, selon le porte-parole des ressortissants de la province du Sourou, Moussa Sanogo, met fin au cauchemar des usagers. «Les larmes, les sueurs, et même le sang des filles et fils du Sourou dus au traumatisme de cette route jadis un calvaire sont aujourd’hui séchés par cette inauguration officielle», a-t-il confié. Pour Drissa Drabo, ressortissant de Tougan, le bitumage de cette route vient enlever une grosse épine au pied des usagers de Tougan qui peinaient pour rallier Dédougou. «Avant, pour aller à Dédougou, il fallait prévoir une tenue d’échange à l’arrivée, tellement la voie était poussiéreuse. Aujourd’hui, nous sommes contents du bitumage de cette voie, même les yeux fermés on peut rallier Dédougou», a-t-il ironisé.

Désenclaver le Sourou

La cérémonie a mobilisé les filles et les fils du Sourou qui ont témoigné leur reconnaissance au président du Faso. «Je voudrais remercier le président Kaboré et son gouvernement pour avoir réalisé cette importante infrastructure qui constitue un début du désenclavement total du Sourou. En attendant le bitumage annoncé des autres routes, la province, autrefois prisonnière de son enclavement, va connaître un développement. Les populations témoignent leur reconnaissance au chef de l’Etat, qui a permis que ce qui était considéré comme irréalisable soit aujourd’hui une réalité», a témoigné l’ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, fils du Sourou. Le président du Faso a invité les usagers au respect du Code de la route, notamment la limitation de vitesse, dont l’excès est la principale cause des accidents de la route. Pour lui, ce tronçon censé désenclaver cette zone à fort potentiel agricole ne doit pas être une source de souffrance à cause des accidents. «J’ai eu l’opportunité de l’emprunter ce matin (NDLR le 26 juin 2019), a priori, je peux dire que le travail a été de belle facture», a-t-il confié.
Roch Marc Christian Kaboré a ajouté que des travaux annexes ont été réalisés à la faveur du bitumage de la route. Il s’agit, entre autres, de la réalisation de forages, de l’électrification des points d’entrée des agglomérations et de la construction de deux postes de péage.
En rappel, l’infrastructure a été réalisée par l’entreprise SOUROUBAT. Les travaux, lancés le 3 mai 2016, ont coûté plus de 29 milliards francs CFA à l’Etat burkinabè et à la Banque islamique de développement (BID). Avant de rejoindre Tougan pour la cérémonie officielle, le chef de l’Etat a marqué une escale chez le chef de canton de Dédougou dans la matinée pour une visite de courtoisie.

Kamélé FAYAMA

……………………………………………………………………………………………………………….

Echanges autour du développement

En marge de la cérémonie d’inauguration de la route Dédougou-Tougan, les cadres de la province du Sourou ont été reçus en audience par le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Les échanges entre le président du Faso et ses hôtes ont porté sur des questions d’ordre économique. «Avec cette voie bitumée qui va favoriser les activités économiques dans la province du Sourou, les opérateurs économiques ont souhaité un allègement des conditions d’accès au crédit au niveau des institutions financières. En retour, le président Kaboré nous a exhortés à nous unir pour amorcer le développement du Sourou», a indiqué Moussa Diarra, porte-parole des cadres du Tougan, par ailleurs opérateur économique, à sa sortie d’audience.
K.F.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here