Le Duel entre Mané et Mahrez promet.

La finale de la 32e CAN ce soir au Caire, Algérie-Sénégal, consistera également en un duel entre deux sélectionneurs qui se connaissent très bien et surtout qui s’apprécient. En dépit de la pression de part et d’autre, Aliou Cissé et Djamel Belmadi se sont d’ailleurs échangé des amabilités à quelques heures de la rencontre. Le Sénégal est à la recherche de son premier titre continental pendant que l’Algérie jouera pour un second trophée.

«Jouer cette finale contre mon ami Cissé, c’est extraordinaire… », a lancé courtoisement Djamel Belmadi à son ami de longue date. A quelques heures de la finale de la CAN 2019 entre le Sénégal et l’Algérie, la déclaration du sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, en conférence de presse, nettement tranché avec les habitudes de cet exercice.

Cet « ami Cissé », c’est Aliou, son homologue sénégalais contre qui il disputera ce soir au Caire, la suprématie du foot africain. Le sélectionneur des Lions, pourtant pas non plus spécialiste des grands déballages, lui a rendu la pareille: « Que ce soit Djamel ou moi, c’est une fierté… », a-t-il répondu lorsque qu’un journaliste lui a demandé ce qu’il pensait du coach adverse. Car, entre Cissé et Belmadi, c’est une longue amitié.

Ce sont deux amoureux du football qui, après les centres de formation français puis sur les pelouses de Ligue 1, croisent à nouveau le fer depuis les bancs de touche de leurs sélections respectives. «Djamel et moi, on se connaît depuis très longtemps, depuis nos années de formation, lui au PSG et moi à Lille. », s’est expliqué dans les médias, Aliou Cissé.

Duel Mahrez-Mané, deux cadors du football africain

Sur la pelouse du stade international du Caire ce soir, deux autres cadors du football africain seront face à face : Riyad Mahrez et Sadio Mané. Ils seront, sans conteste, les joueurs les plus scrutés pour cette finale. Le coup franc phénoménal de Mahrez face au Nigeria en demi-finale (2-1) est l’un des moments forts de cette CAN 2019.

L’ancien joueur de Leicester a pris ses responsabilités en toute fin de partie, pour offrir à son pays une première finale depuis 29 ans. Offensivement, le Fennec forme un trio efficace et complémentaire avec Bellaïli et Bounedjah. Sur le plan défensif, il doit encore fournir plus d’efforts, surtout qu’Atal (clavicule touchée) sera forfait pour cette finale et que Zeffane aura bien besoin d’aide dans le couloir droit.

Quant à Mané, il a eu moins de coups d’éclats mais son but face à l’Ouganda en 8e de finale a été crucial pour qualifier les siens. Moins rayonnant qu’en club, notamment en Ligue des champions où il a été très performant au cours de la saison écoulée, Mané reste très important pour les Lions de la Téranga à travers son activité et son sens du replacement. Par rapport aux attentes et surtout sa réussite en club, Sadio Mané peut faire mieux.

Cependant, l’ailier passé par Metz reste un joueur de grand rendez-vous et cette finale lui correspond bien. Avec ces deux coaches, ces deux stars et ces deux équipes au style différent, Sénégal-Algérie, sera une finale épique.

Adama SALAMBERE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.