Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, est allé s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de construction du lycée scientifique national de Ouagadougou, dans la matinée du jeudi 18 juillet 2019.

Le lycée scientifique national de Ouagadougou dont les travaux de construction ont été officiellement lancés le 19 février 2019, devait être réceptionné en ce mois de juillet. Toute chose qui devait permettre à la première promotion dudit lycée, qui a suivi les cours sur un site d’emprunt au cours de l’année scolaire 2018-2019, de disposer, dès la rentrée prochaine d’un bâtiment en bonne et due forme pour leur apprentissage. Mais cette option n’est plus envisageable au regard du taux d’exécution des travaux qui se situe actuellement entre 11 et 20%. Selon les explications données au ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, qui s’est rendu sur le site dans la matinée du jeudi 18 juillet 2019, cette situation est due à un retard dans le démarrage des travaux. «Il y a eu des difficultés d’approbation des plans entre nos entreprises et le laboratoire national du bâtiment.

Ce qui fait que nous avons perdu plus de trois mois avant de pouvoir réellement démarrer les travaux», a indiqué le coordonnateur du projet d’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation, Kirsi Armand Kaboré. Il a toutefois rassuré le ministre que des efforts sont en train d’être faits pour que les infrastructures soient au moins prêtes au cours de l’année scolaire 2019-2020. Une affirmation dont le ministre a dit ne pas douter du moment où la plupart des bâtiments sont sortis de terre. «Il est vrai que les infrastructures sont à des niveaux d’exécution différents, mais ce qui est intéressant est que tous les bâtiments sont sortis de terre et la saison pluvieuse ne devrait pas avoir d’impacts sur l’évolution des travaux», a-t-il déclaré. Pour lui, l’important est de livrer des infrastructures de bonne qualité, et c’est à cela qu’il a invité les entreprises.

Nadège YAMEOGO

Aziz CONGO (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.