Solenzo : un jeune se suicide

Solenzo : un jeune se suicide
En début de matinée de ce mardi 30 juillet 2019, un confrère d’une radio de Solenzo dans la province des Banwa, a partagé avec Kantigui une nouvelle effroyable. En effet, un jeune homme, apprenti-boucher de son état, s’est donné la mort aux environs de 16 heures dans la journée du lundi 29 juillet 2019, a laissé entendre l’informateur de Kantigui. C’est de retour d’un site minier, que le jeune boucher, bien connu dans la ville de Solenzo, profitant de l’absence des habitants de la cour, partis au marché, s’est enfermé dans sa maison «pour s’égorger», à en croire les mots de la source de Kantigui.

Trois départements «coupés» de Kaya
Dans ses ballades, Kantigui a récemment fait un tour dans la région du Centre-Nord et plus précisément dans la province du Sanmatenga. C’est là qu’il a été renseigné que les communes de Barsalogho, Dablo, Pensa, et environs, sont presque coupées du chef-lieu de la province, Kaya. La cause, selon la source de Kantigui, est que l’un des principaux ponts de la route départementale n°19 (Kaya-Barsalogho) a cédé depuis le 16 juillet 2019 au niveau du village de Taamasgo. Le hic, selon les informateurs de Kantigui, est que la situation du pont est telle qu’il est difficile d’aménager une déviation, surtout en cette période de saison pluvieuse. Du coup, la plupart des transporteurs qui fréquentaient l’axe ne s’y hasardent plus. Des dernières nouvelles qui sont parvenues à Kantigui, rien n’a été fait depuis les deux semaines. Kantigui espère cependant que les autorités en charge des infrastructures ont pris bonne note de ce cri du cœur, afin que toutes ces populations déjà martyrisées par le terrorisme ne soient pas condamnées à rester dans leurs localités jusqu’à la fin de la saison des pluies.

Le fou mystérieux
En venant au service dans la matinée du mardi 30 juillet 2019, Kantigui a constaté la présence d’un fou « bizarre » au feu tricolore entre la BCEAO, la Place de la Nation et Ecobank. En effet, alors qu’il était arrêté au feu avec les autres usagers de la route, Kantigui a été surpris par ce fou qui s’est mis à crier : « Issaka, c’est moi qui ai dit que je suis djihadiste, mais je ne suis plus djihadiste. Viens m’arrêter pour aller me livrer». C’est tout ébahi que Kantigui a écouté ce fou qui répétait cette phrase avant de prendre la fuite vers le rond-point des Cinéastes. En cette période d’insécurité ambiante, Kantigui n’a pu s’empêcher de penser à un vrai djihadiste qui a dû «péter» les plombs.

Report du forum du Haut conseil des Togolais au Burkina
Kantigui qui avait eu vent de la tenue les 26 et 27 juillet 2019 à Ouagadougou du forum du Haut conseil des Togolais au Burkina Faso (HCT-BF), a appris à la dernière minute, le report de celui-ci. A ce grand rendez-vous, 2e du genre regroupant les Togolais vivant au Burkina et dans la sous-région, des délégations de haut niveau du Togo et du Burkina devaient être représentées. Et la raison, Kantigui, l’a su à travers un communiqué de presse du secrétaire général du HCT-BF, Komi Aziangbédé. «C’est avec regret, qu’au nom du Consul honoraire du Togo au Burkina, du HCT-BF, ainsi qu’aux noms des chefs des différentes délégations de la diaspora togolaise en Afrique de l’Ouest, nous vous informons du report à une date ultérieure de cette importante rencontre (…) pour des événements indépendants de notre volonté …», a-t-il écrit. Et le HCT-BF, s’excuse des désagréments causés par ce report, étant dit que certaines délégations avaient déjà franchi les frontières du Burkina. Kantigui reste à l’écoute, pour la nouvelle date du forum qui devait se dérouler sous le thème : «Contributions de la diaspora togolaise en Afrique de l’Ouest à la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES)».

Kantigui
kantigui2000@gmail.com
(00226) 25 31 22 89

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.