4e concours panafricain des débats oratoires

Le Burkina Faso a été champion de la 4e édition du Concours panafricain des débats oratoires (COPAD). Un titre qu’il a remporté avec la note de 17/20, le vendredi août 2019, à Ouagadougou.

Après sa victoire de 2018 en Côte d’Ivoire, le Burkina a remporté la 4e édition du Concours panafricain des débats (COPAD). Il remporte le trophée «Sika Kaboré» et un chèque d’ un million F CFA avec la note 17/20 contre 14/20 pour le Tchad, le vendredi 2 août 2019 à Ouagadougou. Les représentants du pays des Hommes intègres ont démontré que «la force du G5 Sahel est un bouclier contre le terrorisme dans le Sahel». Les Etalons ont été représentés par Elda Koama, étudiante en master II en management des systèmes d’informations à l’Université Aube nouvelle de Ouagadougou, Herwane Compaoré en 1re année droit à l’Université privée de Ouagadougou et Mathilde Zerbo en 5e année de médecine à l’université Saint Thomas- d’Aquin. Le Tchad était représenté par Ibrahim Kerime Erda en 4e année droit public, Elodie Noma en 5e année de droit public et Mahamat Ahmat Adam en 3e année droit des affaires. Chaque équipe a défendu sa position avec des arguments et preuves à l’appui devant un jury de cinq membres, présidé par Henry Lopez, écrivain multiculturel. Pour les champions, c’est l’émotion d’une équipe qui a bataillé étape par étape sans jamais se décourager. «Ce trophée vient nous donner des forces et il justifie tout l’effort commun. C’est une joie, et au-delà de la récompense, nous avons appris à travailler en équipe en passant des nuits blanches. Nous en sommes fiers», s’est réjouie Elda Koama, capitaine des Etalons. Le Tchad, classé 2e est reparti avec un chèque de 750 000 F CFA. «Pour une première participation, c’est un exploit. Nous avons fait de notre mieux et nous sommes très fiers d’avoir représenté notre pays», s’est exprimé le capitaine du Tchad, Mahamat Ahmat Adam. «Je ne peux qu’être fière de l’exploit réalisé par l’équipe burkinabè», a déclaré, l’épouse du président du Faso, Sika Kaboré.

Le Bénin, l’équipe fair-play

Le Bénin, qui a occupé le 3e rang, a empoché 500 000 F CFA et reçu le prix du fair-play d’une valeur de 250 000 FCFA. Son ressortissant, Salifou Mba a été «le meilleur des meilleurs débateurs». Elle est repartie avec une enveloppe de 250 000 F CFA. Elle a également obtenu quatre autres prix dont 50 000F chacun, comme meilleur débateur à quatre compétitions. Comme la Béninoise, chaque meilleur débateur a reçu 50 000 FCFA. Celui de la finale est revenu au Burkinabè Herwane Compaoré. Les deux patronnes du 4e COPAD, les Premières dames du Burkina et du Mali, Aminata Kéita ont félicité les différentes équipes pour leur participation. «Nous avons des leaders en herbe, aussi talentueux et ingénieux», a soutenu Mme Kaboré. Quant à Mme Kéita, elle a indiqué que ce débat est un outil d’éducation et de sensibilisation de la jeunesse.
Le COPAD est né au Mali sous l’impulsion de la Première dame Aminata Kéita. Au départ avec deux pays, il s’est élargi en 2019, à 12 pays africains d’expression française. Il s’agit du Burkina, Bénin, Togo, Sénégal, Cameroun, Mali, Guinée, Gabon, Centrafrique, Tchad, Côte d’Ivoire, Niger. Après le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire, les différentes équipes ont débattu au pays des Hommes intègres sur 13 thématiques propres au continent africain. Le Tchad abritera le COPAD 2020.

Mariam OUEDRAOGO
mesmira14@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.