Mousso Ouédraogo, coach de l’AS- SONABEL (à droite): « Personne n’aura le droit de choisir un joueur pour moi ».

En conférence de presse d’avant- matchs de la 12e journée du Faso foot, les entraîneurs de l’USFA, de l’EFO et de l’AS-SONABEL sont revenus sur leurs dernières prestations et ont donné leur lecture des rencontres à venir. C’était le jeudi 21 novembre 2019 à Ouagadougou.

C’est le coach adjoint de l’Etoile filante de Ouagadougou, Drissa Ouédraogo qui a animé la conférence d’avant-matchs, le jeudi 21 novembre 2019. Avec six matchs sans victoire, trois défaites d’affilée et un rang de 12e au classement général, la reine des stades est dans une mauvaise phase mais Idrissa Ouédraogo s’est voulu confiant. Le moral est au beau fixe, et le prochain duel contre l’AS-SONABEL, loin de susciter une quelconque pression, sera abordé avec sérénité, a-t-il indiqué, «parce que nous produisons du jeu. Il reste à avoir un tueur devant pour finaliser».

Yannick Pognongo en a le profil, mais l’équipe n’a jamais pu compter sur son attaquant pour trois matchs de suite, a assuré le technicien. Ce dimanche face à l’une des formations les plus joueuses du championnat, l’EFO compte relever la tête. «Il n’y a pas de péril en la demeure et vous verrez que d’ici la 15e journée, nous ne serons pas à cette place au classement», a dit Idrissa Ouédraogo. Mousso Ouédraogo a reconnu en l’EFO des qualités d’une équipe moderne avec une bonne production de jeu.

«Mais je l’ai toujours dit, dans ce championnat ce ne sont pas les équipes qui produisent du jeu qui gagnent», s’est empressé de préciser le coach de l’AS-SONABEL, faisant allusion à sa propre formation. Contre l’EFO, c’est donc un foot plaisant que «Mourinho» promet au public. Après une belle entame de championnat, les Electriciens sont à présent classés 6e à sept points du premier.

L’USFA, elle, sera opposée à l’ASFA-Y pour cette 12e journée. L’équipe militaire en quête d’une «santé» aura fort à faire devant les protégés de la princesse Yennenga qui sont dans une bonne dynamique. En effet, après s’être payés la peau du Tigre de Diarradougou (RCB), ils ont défait leur rivale légendaire (EFO) avant de s’imposer devant Salitas FC et occuper la troisième place au classement. A l’inverse, l’USFA a perdu ses trois matchs avant la 11e journée. Pour le chef de l’encadrement technique des bidasses, Magan Oulé Diabaté, le mot d’ordre dans cette confrontation c’est de jouer avec beaucoup de prudence pour ne pas perdre.

Voro KORAHIRE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.