Côte d’Ivoire : Un mandat d’arrêt émis contre Guillaume Soro

L’avenir semble s’assombrir pour l’ex-Premier ministre ivoirien, Guillaume Soro.

La Côte d’Ivoire a émis un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro, l’ancien président de l’Assemblée nationale et candidat déclaré à l’élection présidentielle de l’année prochaine, selon plusieurs médias.

Selon la radio internationale britannique BBC, plusieurs sources gouvernementales ont indiqué qu’un mandat d’arrêt a été émis contre Guillaume Soro, l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne par son pays. « Les autorités ivoiriennes ont émis un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro pour tentative de déstabilisation et de détournement de deniers publics. L’ancien président de l’Assemblée nationale, qui devait regagner Abidjan ce lundi après-midi, a finalement dû atterrir à Accra, au Ghana», a ajouté Jeune Afrique. Pourtant au même moment, un porte-parole de la police a déclaré à BBC qu’il n’était pas au courant du mandat.

Le député de Ferkessédougou et président du mouvement politique Générations et peuples solidaires (GPS) avait, à bord d’un avion privé, décollé de Paris pour Abidjan où plusieurs de ses partisans entendaient lui réserver un accueil chaleureux. Sauf que depuis hier matin, à la suite d’un appel du ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation à tous les maires d’interdire toutes manifestations politiques d’envergure jusqu’à début 2020. Un dispositif de sécurité a empêché les partisans de Soro de rallier l’aéroport international Félix-Houphouët-Boigny.

Guillaume Soro aurait finalement détourné son vol vers le Ghana voisin « pour des raisons de sécurité », a déclaré son conseiller, Alain Lobognon à Reuters, craignant d’être arrêté.
En tout état de cause, le candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2020 n’aura pas regagné la mère-patrie où il entend solliciter une audience avec le président de la République, Alassane Ouattara, dans le cadre de son engagement dans le processus de réconciliation nationale.

Agé de 47 ans, M. Soro, qui a annoncé depuis l’Europe sa candidature à la présidentielle de 2020, devrait lancer sa campagne en Côte d’Ivoire. Ancien Premier ministre (2007-2012) et ex-président de l’Assemblée nationale (2012-2019), il a rompu les ponts en début d’année avec le président Alassane Ouattara et la coalition au pouvoir, le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Le président Ouattara, 77 ans, a plusieurs fois déclaré qu’une nouvelle génération politique devait assumer le pouvoir en Côte d’Ivoire, mais il n’a pas exclu de se représenter lui-même en 2020, pour un troisième mandat, si ses rivaux historiques, les ex-présidents Henri Konan Bédié, 85 ans, et Laurent Gbagbo, 74 ans, se représentent.

Synthèse de Jean-Marie TOE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.