Affaire de drame de Yirgou La RN4 à Sapaga bloquée après l’arrestation d’un Koglweogo

Depuis ce jeudi matin, la Route nationale n°4 (RN4) reliant Ouagadougou à Koupèla est bloquée dans le village de Sapaga (22 km à l’Est de Zorgho). Des membres du groupe d’auto-défense, Koglweogo, y ont dressé des barricades en plusieurs endroits pour exiger la libération de leur responsable de la zone de Boulsa, Nadbanka Boureima, interpellé la veille par les forces de sécurité dans le cadre du drame de Yirgou en début d’année 2019. De sources concordantes, les autorités locales, à savoir le haut-commissaire du Ganzourgou, le préfet et le maire de Zorgho, se sont rendues sur les lieux pour essayer de calmer la situation afin que la voie soit libérée. Celles-ci auraient buté à un “non” catégorique des manifestants. Ces derniers exigent la libération pure et simple de leur leader avant de lever les barricades. Le haut-commissaire aurait alors promis de transmettre leur doléance à qui de droit. Aux dernières nouvelles, le nombre des Koglweogo ne fait que grandir au carrefour de Sapaga où ils ont établi une base. Ils viendraient de la zone de Boulsa et des environs et se disent prêts à y camper le temps qu’il faudra pour obtenir la preuve de la libération de leur responsable.
Jusqu’à l’heure où nous tracions ces lignes (18h), la voie était toujours bloquée. Seuls quelques petits véhicules arrivaient par des manœuvres de détours à franchir les barrières.
La file des véhicules ne faisait que s’allonger.
Nous y reviendrons

M.S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.