Commune de Bobo-Dioulasso : Une campagne d’établissement de CNIB au profit de la population

La commune de Bobo-Dioulasso a initié une campagne d’établissement de cartes nationales d’identité burkinabè au profit de ses 36 villages rattachés et ses 33 secteurs. Le lancement de l’opération a eu lieu dans la matinée du mercredi 15 janvier 2020, dans le village de Santidougou.

Les autorités de la commune de Bobo-Dioulasso veulent rapprocher les services de l’Office national d’identification (ONI) aux populations. C’est dans cet esprit qu’elles ont initié une campagne d’établissement de Cartes nationales d’identité burkinabè (CNIB) au profit des populations des 36 villages rattachés et des 33 secteurs de la commune. L’opération a été lancée le mercredi 15 janvier 2020, dans le village de Santidougou, situé à une vingtaine de kilomètres à la sortie Nord de Bobo-Dioulasso.

Elle est prévue se dérouler jusqu’au 10 février 2020. Cette campagne se mène en partenariat avec l’antenne de l’ONI à Bobo-Dioulasso. Pour le maire de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou, cette opération revêt un double intérêt. Non seulement elle permet de rapprocher les populations des services d’identification, mais elle permet également de respecter le délai d’attente pour la confection. Ce délai, à en croire le bourgmestre, est au maximum de trois semaines, a-t-il dit, comme il a été convenu avec les services de l’ONI. « L’ONI mettra les efforts nécessaires pour livrer ces pièces d’identités dans les délais requis », a promis Bourahima Sanou.

Le maire a, par ailleurs, précisé que l’opération n’est pas subventionnée. Les frais d’établissement s’élèvent toujours à 2500 F CFA. Les pièces requises étant l’extrait de l’acte de naissance pour les Burkinabè nés au pays et le certificat de nationalité pour ceux nés à l’extérieur. Le Président du Conseil villageois de développement (CVD) de Santidougou, Daouda Sanou, doit renouveler sa carte d’identité. Il s’est réjoui que son village abrite le top de départ de cette opération. Il a confié que nombreux sont les habitants de Santidougou qui, soit ne disposent pas de la CNIB, ou en ont une déjà expirée. « L’information a été donnée à travers tout le village et la mobilisation sera de taille » a lancé le président du CVD.

Alpha Sékou BARRY
alphasekoubarry@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.