Nous a rendu visite : la présidente de la CIL encourage le personnel de Sidwaya-Bobo

La présidente de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL), Margueritte Ouédraogo, à la tête d’une délégation, a visité la Direction régionale de l’Ouest des Editions Sidwaya. C’était dans la matinée du jeudi 27 février 2020 à Bobo-Dioulasso.

La présidente de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL), Margueritte Ouédraogo, était dans les locaux de la direction régionale de l’Ouest des Editions Sidwaya dans la matinée du jeudi 27 février 2020. Marguerite Ouédraogo et son équipe ont mis à profit leur séjour à Bobo-Dioulasso dans le cadre de la 4e édition du Festival de danse et de musique traditionnelles de Colsama (FESTICO) pour rendre une visite de courtoisie au personnel de Sidwaya-Bobo. « Sidwaya est pour nous un canal de communication pour faire mieux connaître nos missions à travers le territoire national », a affirmé d’emblée la présidente Ouédraogo. A l’en croire, cette visite vise à féliciter et à encourager ces hommes de médias, et à solliciter davantage leur accompagnement pour une meilleure visibilité des actions de la CIL.

Pour sa part, le directeur régional, Frédéric Ouédraogo, a salué la démarche de la présidente de la CIL avant de relever que la question de la protection des données personnelles est cruciale et même anime les débats en Europe et aux Etats-Unis. Cette sortie à la DRO a été l’occasion pour la présidente Ouédraogo de rappeler la mission principale de sa commission qui est de promouvoir la protection des données à caractère personnel. Le personnel de la Direction a aussi pu échanger avec la délégation de la CIL sur divers sujets ayant trait aux données personnelles, entre autres, les risques liés à l’utilisation des appareils électroniques aussi bien privés que dans les administrations, les relations entre la CIL et les opérateurs de téléphonie mobile, l’usage des réseaux sociaux, les actions mises en œuvre par la CIL pour la protection des données personnelles etc. Marguerite Ouédraogo et ses collaborateurs ont prêté une oreille attentive aux différentes préoccupations du personnel. Tout en les prévenant qu’une protection à 100% n’est pas possible, la première responsable de la CIL a conseillé ses hôtes à être toujours prudents dans la manipulation de leurs données personnelles. Du reste, la présidente n’a pas exclu l’initiative d’une formation dans les semaines à venir dans ce sens, au profit des journalistes, et en particulier ceux de Sidwaya-Bobo.

Michel Kiérou KI
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.