Lutte contre le COVID-19 : Des jeunes formés à la fabrication du gel hydroalcoolique

Des jeunes formés mettront à la disposition des populations des solutions et gels hydroalcooliques pour la désinfection des mains, afin d’éviter la propagation du COVID-19.

Le ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes (MJPEJ), à travers le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA) forme du 1er au 6 avril 2020 à Ouagadougou, 50 jeunes en « technique de production de solutions et de gels hydroalcooliques ».

50 jeunes de la région du Centre, membres du Conseil national de la jeunesse du Burkina Faso (CNJ/BF), bénéficient du 1er au 6 avril 2020 à Ouagadougou, d’une formation en « technique de production de solutions et de gels hydroalcooliques », grâce à l’initiative du ministère en charge de la jeunesse, en collaboration avec le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA).

Ces deux liquides ‘’précieux’’, de l’avis du premier responsable de la Jeunesse et de la Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, Salifo Tiemtoré, ne sont plus accessibles à tous, compte tenu de la flambée des prix ou de leur absence dans les officines et autres structures de vente. Cette formation à l’entendre, va permettre d’une part, aux jeunes de maîtriser le processus, les dosages et mélanges des réactifs pour la production de la solution et de gels hydroalcooliques, en vue de contribuer à l’effort national d’élimination de la chaîne de contamination du COVID-19.

D’autre part, elle va permettre aux bénéficiaires d’acquérir des connaissances théoriques et pratiques en matière de production de ces produits. « Cette solution et gels hydroalcooliques seront distribués gratuitement dans des quartiers de la ville de Ouagadougou », a précisé le ministre. Il a ajouté qu’en plus de cette formation, les jeunes seront formés à la gestion de leurs mini-entreprises pour qu’après la pandémie du coronavirus et avec l’accompagnement du ministère, ils puissent exercer dans ce domaine. Le directeur général du FAFPA, Issiaka Kaboré, a signifié que sa structure a été interpellée par le ministère en charge de la jeunesse, pour la fabrication de solutions et gels hydroalcooliques par des jeunes, dont le financement est de plus de 13 millions F CFA.

« Cet appel a été entendu et à la fin de la formation, nous comptons fabriquer environ 500 litres de ces produits au profit des populations », a-t-il fait savoir. Alhsel Joséphine Pégoupa, étudiante en Master II, littérature et culture africaine et en management de projet, est bénéficiaire de ce renforcement de capacités. Elle a confié que cette formation est la bienvenue et elle va permettre aux jeunes à majorité estudiantine, de fabriquer leur propre stock et de le vendre moins cher, soit à 400 F le litre, afin de pouvoir acheter leurs fournitures académiques. « Le COVID-19 va permettre la naissance d’un génie entrepreneurial.

Le savon liquide est déjà un acquis pour nous. Nous allons créer d’autres activités et promouvoir l’économie nationale en limitant l’importation des matières premières. Après cette pandémie, l’Afrique va se développer », a-t-elle déclaré. Le ministre Salifo Ouédraogo a indiqué que cette initiative sera étendue dans les 13 régions du Burkina Faso, à travers des structures déconcentrées de son département, en vue d’augmenter la capacité d’intervention des jeunes dans la lutte contre la pandémie du coronavirus au pays des Hommes intègres.

Afsétou SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.