Covid-19 : Le Hadj 2020 annulé pour les résidents burkinabé

Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo a animé, le vendredi 26 juin 2020 à Ouagadougou, une conférence de presse pour annoncer l’annulation du Hadj 2020 pour les résidents du Burkina.

Les pèlerins résidant au Burkina Faso n’iront pas en Arabie Saoudite cette année. L’annonce a été faite par le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo, le vendredi 26 juin 2020 à Ouagadougou, lors d’une conférence de presse.

Au cours de ce face à face avec les hommes de médias, trois points ont été abordés.

Il s’agit de la décision de l’Arabie saoudite relative à l’organisation du Hadj 2020, la réaction du Burkina suite à cette décision et les mesures conservatoires  découlant de cette situation.

Selon le ministre Sawadogo, l’Ambassadeur de l’Arabie Saoudite au Burkina a informé le gouvernement burkinabè, par une note verbale du 22 juin 2020, que le Hadj se tiendra, cette année, avec la participation d’un nombre très limité de pèlerins de diverses nationalités.

A écouter le ministre saoudien de la Oumra et du hadj, a-t-il expliqué, cette décision a été prise pour préserver la sécurité et la santé publique mondiale.

Sawadogo a indiqué, par ailleurs, que le gouvernement burkinabè a également mesuré la gravité de la situation sanitaire mondiale actuelle.

L’exécutif, a-t-il poursuivi, a donc pris acte de la décision des autorités saoudiennes et a invité les acteurs en charge de la supervision et de l’organisation à s’y conformer.

En outre, M. Sawadogo a invité tous les pèlerins et tous les acteurs concernés à réajuster leurs programmes et prévisions face à cette nouvelle situation.

Il a, toutefois, déclaré que des mesures ont été envisagées pour permettre aux inscrits du hadj 2020 d’être considérés comme prioritaires pour la prochaine édition en 2021.

La plateforme d’inscription du comité de suivi, a précisé le ministre Sawadogo, doit être aussi activée pour établir la liste définitive des prétendants au Hadj 2020 avant la Tabaski.

«Les sommes déjà versées  doivent être sécurisées dans les agences au niveau du comité. La liste des agences de voyage agréées sera publiée officiellement », a-t-il annoncé avant les échanges avec la presse.

A la question de connaitre le sort réservé aux pèlerins inscrits qui ne souhaiteront pas participer à la prochaine édition,  le président du comité de suivi, El Hadj Abdoul Moumine Zoundi Ilboudo  a rassuré qu’un dédommagement  sera prévu pour ces personnes.

 

Jean Philippe Sawadogo (Stagiaire)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.