Journée mondiale de l’aide humanitaire : Les volontaires à l’honneur

Les volontaires travaillent au péril de leur vie pour leur prochain.

La journée mondiale de l’aide humanitaire a été commémorée, le mercredi 19 août 2020, à Ouagadougou.

Le Burkina Faso comptait à la date du 8 août 2020, 1 013 234 Personnes déplacées internes (PDI). Celles-ci sont issues de 111 087 ménages et accueillies dans 250 communes, reparties dans toutes les 13 régions du pays. « Dans un tel contexte de fort défi sécuritaire avec comme corolaire la grande mobilité des populations en quête de sécurité, la stratégie du gouvernement s’inscrit dans une approche holistique reposant sur l’assistance humanitaire aux PDI et aux populations dans les zones d’accueil et de départ », a souligné la ministre en charge de l’action humanitaire, Laurence Ilboudo, lors de la commémoration de la journée mondiale de l’aide humanitaire, le mercredi 19 août 2020, à Ouagadougou.

La ministre a affirmé qu’en matière d’intervention humanitaire, les populations-hôtes et les populations des zones de départ et d’accueil des PDI bénéficient de l’assistance continue du gouvernement et de ses partenaires. Mme Ilboudo a précisé qu’elles n’ont pas été délaissées, malgré les conditions sécuritaires, rendant parfois difficile l’accès à ces zones. « Ainsi, des agents de l’Etat et des organisations humanitaires bravent chaque jour d’énormes difficultés et même au péril de leurs vies pour porter assistance aux populations durement affectées par cette crise sécuritaire », a déclaré la ministre en charge de l’action humanitaire. A titre d’exemple, a-t-elle signifié, des travailleurs humanitaires ont été enlevés et un a perdu la vie sur l’axe Foubé-Barsalogho.

La ministre a également rappelé les nombreuses victimes civiles et militaires dans leur engagement indéfectible pour les personnes en détresse. Aussi, la survenue de la pandémie de la COVID-19 a aggravé la vulnérabilité des populations dans plusieurs localités du pays. Mais, face à cette maladie, l’on voit également au quotidien les différents acteurs engagés dans la prévention et la riposte, a-t-elle indiqué.

Laurence Ilboudo a indiqué que c’est dans un tel contexte que les Nations unies ont décidé de célébrer cette année la journée mondiale de l’aide humanitaire sur le thème : « Héros au quotidien ». « Ni les attaques ou menaces terroristes répétées, ni les engins explosifs improvisés, ni les enlèvements, ni les assassinats ciblés, dans les zones à fort défi sécuritaire, ni la pandémie de la COVID-19 n’ont ébranlé la détermination de tous ces agents sur le terrain. Ce 19 août nous donne l’opportunité de rendre un vibrant hommage à ces individus qui font chaque jour preuve de courage et d’empathie alors qu’ils travaillent dans des circonstances extrêmes », a affirmé Mme Ilboudo.

La coordonnatrice-résidente du système des Nations unies et coordonnatrice humanitaire au Burkina, Mesti Makhetha, a, pour sa part rappelé qu’au pays des Hommes intègres, ils sont 3000 humanitaires nationaux et internationaux à se lever chaque matin, avec pour objectif d’améliorer le vécu quotidien de leur prochain. « En aidant les autres en situation de crise et d’urgence, ils représentent le meilleur de l’humanité », a-t-elle estimé. Selon la ministre en charge de l’action humanitaire, Laurence Ilboudo, en dépit des actions menées et des résultats obtenus, il reste encore beaucoup à faire.

Car, les besoins humanitaires demeurent croissants au regard notamment de la dégradation de la situation sécuritaire et des impacts de la pandémie de la COVID-19. Pour faire face à ces besoins, a-t-elle dit, il a été procédé à la révision du plan de réponse humanitaire qui a été élaboré pour servir de référentiel au gouvernement et à la communauté humanitaire nationale et internationale. C’est ainsi qu’au cours de la cérémonie, le plan de réponse révisé du Burkina Faso au titre de l’année 2020 a été lancé. A travers ce plan, il est envisagé l’assistance à 2,9 millions de personnes dans tous les secteurs d’intervention. Le financement demandé dans le cadre du plan 2020 révisé est estimé à 424 millions de dollars américains soit 233,5 milliards francs CFA.

Synthèse de Abdel Aziz NABALOUM
emirathe@yahoo.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.