Processus de décentralisation : le président du Faso encourage les acteurs

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé la 6e session de la Conférence nationale de la décentralisation (CONAD), tenue sous le thème : « Décentralisation et défis sécuritaires », le vendredi 9 octobre 2020, à Ouagadougou.

La déconcentration des services préoccupe le gouvernement et les acteurs des collectivités territoriales. Ils ont tenu, le vendredi 9 octobre 2020, à Ouagadougou, la 6e Conférence nationale de la décentralisation (CONAD) sous le thème : « Décentralisation et défi sécuritaire ». Présidée par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, la CONAD a réuni les maires des communes, les présidents des conseils régionaux, des membres du gouvernement et les Partenaires techniques et financiers (PTF). Selon le président du Faso, la CONAD se veut un espace de mobilisation de tous les acteurs impliqués dans le processus de décentralisation, afin d’appuyer les choix opérés pour la réussite de ce processus. Pour lui, en consacrant l’article 38 de la Constitution à la décentralisation territoriale, le Burkina Faso a fait l’option d’un contrat social.

« Ce contrat social vise à établir un meilleur équilibre des responsabilités entre les acteurs dans différents domaines de la vie politique et socioéconomique pour créer de nouvelles dynamiques capables d’assurer la participation et la valorisation des acteurs à la base », a-t-il précisé. Il a encouragé les présidents des conseils de collectivités territoriales pour leurs engagements à faire de la décentralisation, le pilier du développement durable.
Il a indiqué que l’Etat va continuer à appuyer les efforts des collectivités territoriales dans le cadre de la déconcentration des services. « La promotion de l’efficience dans la gestion des compétences des ressources transférées aux collectivités territoriales restera toujours au cœur de l’action gouvernementale », a soutenu le chef de l’Etat. Il a donc invité les participants à s’investir « pleinement » dans les réflexions en vue de dégager des orientations propices à un renforcement de leurs capacités avant de déclarer ouverte la 6e session de la CONAD.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo, a noté que la CONAD est une tribune idéale offerte à l’ensemble des acteurs et partenaires de la décentralisation. Ce, a-t-il expliqué, pour mener des réflexions profondes sur les thématiques en lien avec le processus de décentralisation et réaffirmer leur engagement en faveur de cette dynamique. Pour le ministre d’État, la conférence constitue également une opportunité pour les acteurs de formuler des recommandations, à l’endroit des premières autorités du Burkina Faso, en vue d’améliorer la gouvernance locale et promouvoir le développement durable des collectivités territoriales. Il a ainsi exhorté les participants à prendre « activement » part à cette 6e CONAD.

Lassina BADOLO
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.