Rentrée scolaire 2020-2021 : la CARFO redonne espoir à 750 orphelins

La Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO), a octroyé le jeudi 22 octobre 2020 à Ouagadougou, des bourses scolaires aux orphelins des agents publics de l’Etat, décédés.

La Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO) dans sa volonté d’accompagner l’éducation des orphelins des agents publics de l’Etat, décédés, octroie depuis 2008, des bourses scolaires à leur endroit. Cette année, la bourse s’est élargie aux orphelins des Forces de défense et de sécurité (FDS) tombées sur le champ de bataille du fait du terrorisme. Pour la treizième année consécutive, la Caisse a remis le jeudi 22 octobre 2020 à Ouagadougou, des bourses scolaires de cent mille francs chacune à 750 élèves, et d’autres dons en nature.

Pour la directrice générale de la CARFO, Laure Zongo, le social occupe une place importante dans son institution. Ce qui a conduit sa structure a-t-elle affirmé, à jeter un regard à l’endroit des orphelins des agents publics de l’Etat, décédés. De ce fait depuis 2008, la CARFO s’est engagée dans cet élan de solidarité envers les orphelins pour leur permettre d’avoir une éducation adéquate, a laissé entendre Mme Zongo. Elle a poursuivi, en expliquant que son institution a revu les conditions d’éligibilité pour étendre ces bourses aux orphelins des FDS et des agents publics décédés du fait du terrorisme.

« Prendre en charge ces orphelins est notre devoir même si certains ne remplissaient pas les critères édictés par la CARFO pour les bourses scolaires parce que nous devons, tout comme la nation entière, leur être reconnaissant », a confessé la directrice de la CARFO.
Selon Mme Zongo, chaque élève concerné recevra un chèque de cent mille F CFA comme contribution à la scolarité et un sac de riz. Le budget à cet effet s’élève à 75 millions FCFA sans les dons en nature, a-t-elle précisé. A l’endroit des partenaires financiers, essentiellement composés des structures bancaires et d’assurances de la place, la directrice générale leur a traduit sa gratitude pour l’accompagnent sans cesse renouvelé. Elle a cependant invité tous les Burkinabè à adhérer à l’initiative car selon elle, l’aide aux orphelins devrait être une affaire de tous.

La gratitude des bénéficiaires

Le Secrétaire général du ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection sociale, Souleymane Lengani, a, tout en félicitant la direction générale de la CARFO pour la tenue régulière de l’opération, a relevé avec satisfaction le nombre croissant des bénéficiaires de ces bourses au fil des ans depuis son lancement en 2008. « Au-delà de la consolation que cette opération apporte dans les ménages concernés, c’est certain qu’elle contribuera à former les hommes dont le pays a besoin », a-t-il martelé. La représentante des tuteurs et tutrices des bénéficiaires de la bourse CARFO, Habibou Hien a, quant à elle, remercié la CARFO pour ce geste de générosité à l’égard de ces orphelins dont elles ont la charge. « Nous sommes émus et sensibles à ce geste, car c’est vraiment difficile mais avec l’aide de la CARFO nous rendons toute la gloire à Dieu.

Nos soucis financiers vont diminuer en ce qui concerne la scolarité des enfants », a-t-elle fait savoir. La représentante des bénéficiaires, Stéphanie Ouérémi, n’a pas caché sa satisfaction en recevant sa bourse.
« Nous sommes certainement les plus chanceux de bénéficier de ces bourses. Mais au-delà de cette chance, c’est la compassion, le partage et la solidarité entre les générations que vous magnifiez en nous accordant ces bourses ». Tout en louant l’acte de la Caisse, Mlle Ouérémi sortie du programme bourse scolaire CARFO du fait de son admission au Baccalauréat 2020 et les autres se sont engagés à bien travailler à l’école pour ne décevoir ni leurs parents, ni leurs donateurs. Elle a aussi appelé les Burkinabè à ‘’l’unité pour le retour de la paix’’.

Nicolas SORGHO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.