Plateau central: le Ganzourgou félicite le président Roch Kaboré pour sa réélection

De retour d’un déplacement à Tuiré, son village d’origine, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a marqué une halte à Zorgho où il a été accueilli et félicité pour sa réélection par une foule venue des différentes communes de la province.

La ville de Zorgho, chef-lieu de la province du Ganzourgou, a connu une animation particulière le dimanche 6 décembre 2020. Des centaines de personnes, issues des huit communes de la province ont pris d’assaut la maison des jeunes de ladite ville pour accueillir le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. De retour de son village, Tuiré où il est allé s’incliner sur les tombes de ses parents, le président, à la demande de la population, a marqué une halte à Zorgho pour prendre langue avec les populations de la province. Prises de paroles, prestations artistiques et remise de cadeaux ont constitué l’essentiel de ces moments d’échanges. Cet événement intervient après la publication des résultats provisoires des élections couplées présidentielle et législatives du 22 novembre dernier par la CENI. Ces résultats donnent Roch Marc Christian Kaboré vainqueur du scrutin présidentiel avec un taux de 57,87% et confèrent les deux sièges de députés de la province au parti le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). En attendant la confirmation de ces résultats par le Conseil constitutionnel, la population du Ganzourgou a saisi l’occasion du passage du président dans son village pour déjà le féliciter et lui témoigner sa fierté. Après les mots de bienvenue du Naaba Saaga, chef coutumier de Méguet, tour à tour, les responsables locaux des communautés catholique, protestante et musulmane se sont succédé à la tribune pour rendre gloire à Dieu pour avoir permis au Burkina de conduire des élections pacifiques. Ils ont tous demandé à Dieu d’accompagner le président durant les cinq prochaines années afin qu’il travaille pour la paix, la sécurité et le développement du pays. La représentante des femmes, celui des jeunes de la province et celui des vieux ont tous dit leur joie de voir Roch Marc Christian Kaboré réconduit à la tête de l’État. Ils ont tous souhaité que ce nouveau mandat du président soit exécuté dans la sécurité et la paix pour le bonheur des populations. Eric Bougouma, ministre des Infrastructures et directeur provincial de campagne du MPP au Ganzourgou, a demandé une minute de silence en la mémoire de Charles Bila Kaboré, père du président décédé, juste avant l’ouverture de la campagne. Il a ensuite dit au président l’implication des fils et filles de la province dans le déroulement du processus électoral. Pour lui, tous les chefs coutumiers, les leaders religieux, les femmes, les hommes et les jeunes de la province se sont donné la main pour que la campagne soit une réussite. Il a saisi l’occasion pour remercier tout un chacun et rassurer le president du Faso qu’il ne connaîtra jamais la honte au Ganzourgou. Le président, à son tour, a remercié tout le monde pour l’accompagnement dont il a bénéficié, aussi bien lors de la disparition de son père que durant la campagne électorale. Pour lui, il n’y avait pas de doute quant à l’accompagnement des fils et filles de la province, car leur union a toujours permis d’avoir les deux députés de la province du même parti politique. Il a fait une mention spéciale à tous ceux qui n’aspirent ni aux postes ministériels, ni à la députation, ni être conseiller municipal ou maire mais qui ont travaillé de tout cœur pour qu’il soit réélu. C’est pour lui une marque de confiance pour sa personne et le signe de l’union et de la cohésion des filles et fils de la province. Il a souhaité que cette union sacrée soit préservée pour le développement du Ganzourgou. Tout en rassurant que la paix et la sécurité seront au cœur de ses actions durant les cinq années à venir, il a promis œuvrer à la limite de ses moyens pour donner un nouveau visage à la province. Venus du Kourittenga, les parents à plaisanterie n’ont pas manqué d’apporter des goyaves à Roch Marc Christian Kaboré.

Moïse SAMANDOULGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.