Décès de l’ambassadrice du Tchad au Burkina : Elisabeth Ndilguem Kade décorée à titre posthume

Décédée le 7 janvier 2021, l’ambassadrice de la République du Tchad au Burkina Faso, Elisabeth Ndilguem Kade, a été décorée à titre posthume de la médaille d’officier de l’Ordre de l’Etalon, le jeudi 14 janvier 2021 à Ouagadougou.

L’émotion était grande au cours de la cérémonie de décoration à titre posthume de l’ambassadrice de la République du Tchad au Burkina Faso, Elisabeth Ndilguem Kade, décédée le 7 janvier 2021. Dans l’après-midi du jeudi 14 janvier 2021, à l’aéroport international de Ouagadougou, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, a rendu un ultime hommage à la défunte à travers une décoration pour ses mérites reconnus par la nation burkinabè.

Le ministre Barry avait à ses côtés, la secrétaire d’Etat de la République du Tchad, le corps diplomatique accrédité au Burkina Faso, le personnel de l’ambassade du Tchad, les membres de la famille de la disparue et les ressortissants tchadiens vivant au pays des Hommes intègres. Pour le chef de la diplomatie burkinabè, l’ambassadrice Elisabeth Ndilguem Kade a contribué « énormément » au renforcement de la coopération entre la République du Tchad et le Burkina Faso. Il a fait savoir qu’il s’agit d’un moment douloureux de se séparer de Elisabeth Ndilguem Kade, « une personne bien appréciée par le corps diplomatique ».

A entendre le doyen du corps diplomatique accrédité au Burkina Faso, Mohamed Ainseur, par ailleurs ambassadeur de l’Algérie, sa disparition est « profondément » ressentie par tous ceux qui l’ont connue et appréciée. « Sa gentillesse, son humanisme et son professionnalisme faisaient l’admiration de tous », a-t-il confié. Au nom du corps diplomatique, M. Ainseur a réitéré ses sincères condoléances et assuré au gouvernement tchadien et à la famille éplorée, ses sentiments de sympathie et de solidarité fraternelle. Après la cérémonie d’hommage, le corps a été conduit dans l’avion qui l’attendait sur le tarmac pour son transfèrement dans son pays d’origine où elle sera inhumée.

Paténéma Oumar OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.