Promotion de la cohésion sociale : une foire pour consolider la collaboration entre civils et FDS

L’Association Burkinlem et Erwan & Arjun vision ont animé, le jeudi 14 janvier 2021 à Ouagadougou, une conférence de presse, pour annoncer l’organisation de la 1ère édition de la « Foire FDS », du 22 au 24 janvier 2021, en vue de promouvoir la cohésion sociale et la collaboration entre Forces de défense et de sécurité et les populations.

Du 22 au 24 janvier 2021, la Maison du peuple de Ouagadougou vivra au rythme d’une « Foire FDS ». Initiée par l’Association Burkinlem et Erwan & Arjun vision, cette foire qui est à sa première édition, consistera en l’organisation d’activités artistiques et culturelles dédiées aux militaires et paramilitaires. L’information a été donnée à la presse, le jeudi 14 janvier 2021 à Ouagadougou.

« La foire a été initiée par un groupe de jeunes militaires, paramilitaires et civils avec pour objectif, de prôner la cohésion sociale entre les fils et filles du pays, de consolider les relations entre civils et militaires et de promouvoir les talents des Forces de défense et de sécurité », a fait savoir le commissaire général de la foire, l’Assistant de la Garde de sécurité pénitentiaire, Yacouba Nana. A l’occasion, plusieurs activités sont prévues. Il s’agit d’un cross populaire pour rendre hommage aux FDS tombés sur le champ de bataille, une rue marchande, un plateau artistique, une exposition d’objets artistiques sur les FDS et la foire. « Toutes ces activités auront lieu à la Maison du peuple. A partir du 19 janvier, des artistes plasticiens vont rentrer en résidence de création et le fruit de leur travail sera exposé lors de la foire. Les stands ont été gratuitement mis à la disposition des différents corps des FDS et de tous ceux qui ont des objets à exposer pour rendre hommage aux FDS », a-t-il soutenu.

Déjà, après la conférence de presse, une conférence publique a été organisée sur le thème : « La culture, moyen de lutte contre toutes formes d’extrémisme violent et le terrorisme ». Interrogé sur les mesures sanitaires à prendre dans ce contexte de COVID-19, le commissaire général de la foire s’est voulu rassurant. En effet, a-t-il dit, une structure associative sera chargée de distribuer du gel et de cache-nez, mais aussi de la prise de température.

Jean-Marie TOE
Lati Fatou TARBANGDO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.