Droits des femmes : la CAPSSR-BF se dote d’un recueil de textes juridiques

La communauté d’Action pour la promotion de la santé sexuelle et reproductive au Burkina Faso (CAPSSR-BF) a validé le 30 juin 2021 un recueil de textes juridiques favorables aux femmes et aux filles. Ce document sera utilisé dans le cadre de son « Projet d’aide à la prévention et à la réduction des violences faites aux femmes et aux filles » dans les régions du nord et du centre.

Bientôt la Communauté d’Action pour la promotion de la santé sexuelle et reproductive au Burkina Faso (CAPSSR-BF) va mettre à la disposition des acteurs de défense des droits un recueil de textes juridiques favorables aux femmes et aux filles. En effet, dans le cadre de son « Projet d’aide à la prévention et à la réduction des violences faites aux femmes et aux filles », elle a recruté un consultant pour produire ledit document. Mme Habibou Kabré, juriste et représentante de l’équipe de consultant a soumis le recueil à l’amendement et validation lors d’un atelier tenu le 30 juin 2021. Il contient des instruments juridiques internationaux, régionaux et nationaux favorables aux femmes et aux filles. Les participants, venus des zones d’intervention du projet, Tanghin Dassouri, Komsilga, Pabré, Ouahigouya et Yako et des ministères en charge des droits humains et de la promotion de la femme ont passé le document au peigne fin sous la modération de Joseph Ido membre du conseil d’Administration de la CAPSSR-BF par ailleurs directeur exécutif du RAJS. Ces participants constitués de juristes, des OSC, des maires ont amendé le recueil dans le sens de l’alléger afin qu’il soit pratique sur le terrain. Aussi, ils ont recommandé au consultant,  la prise en compte des textes spécifiques favorables aux femmes et aux filles vivant avec un handicap.

In fine, le recueil de texte juridiques favorables aux droits des femmes et des filles sera traduit en langue locale mooré et en support audio avant d’être reproduit en 1000 exemplaires dont 400 en support français, 300 en support papier mooré et 300 en support audio. Il sera vulgarisé dans les zones d’intervention du projet afin de venir à bout des violences faites aux femmes et aux filles d’ici décembre 2023 et contribuer ainsi à l’amélioration de la jouissance de leurs droits humains.

La consultante Habibou Kabré (à gauche) en conciliabule avec la chargée de communication de la CAPSSR Laure Kantiono

Par ailleurs, la chargée de communication de la CAPSSR, Laure Kantiono, a présenté le « Projet d’aide à la prévention et à la réduction des violences faites aux femmes et aux filles » dont l’élaboration de recueil en est une de ses activités. Ainsi, ce projet est mis en œuvre par la CAPSSR à travers Voix et leadership des femmes (VLF) de Oxfam et le soutien financier des affaires mondiales Canada (AMC). D’une durée de trois ans, son objectif est de contribuer à l’effectivité des droits des femmes et des filles dans trois communes de la région du centre et dans deux communes de la région du nord. Il sera mis en œuvre avec l’appui technique du ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’Action humanitaire ; du ministère de la santé et du ministère de la justice et droits humains.

 

B.S

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.