Arts plastiques : Des tableaux « déconfinés » à découvrir à l’ANAPAP

L'artiste plasticien, Pouitba Ouédraogo : "Mes toiles traduisent la résilience et l’espoir suscités pendant et après la Covid-19".

L’artiste plasticien, Pouitba Ouédraogo, a organisé, le vendredi 2 juillet 2021 à Ouagadougou, le vernissage de son exposition intitulée : « Confinement
et l’après-confinement ».

L’exposition « Confinement et l’après confinement » se tient, du 1er au 22 juillet 2021, au siège de l’Association nationale des artistes professionnels des arts plastiques (ANAPAP). Initié par l’artiste plasticien burkinabè, Pouitba Ouédraogo, le vernissage de l’exposition a eu lieu, le vendredi 2 juillet 2021, à Ouagadougou. Académicien des Beaux-arts de Kalrushe (Allemagne), l’artiste a dit vouloir, à travers ses toiles et le thème (« Confinement et l’après confinement ») faire revivre la situation difficile vécue par des millions d’hommes et de femmes à travers le monde. Cette période a été également, a-t-il dit, « crue et drue » pour les Burkinabè et les artistes, en particulier. A travers 23 œuvres, il s’interroge donc sur l’existentialisme et choisit de mettre en exergue, l’isolement, l’état physiologique et physique avec cependant une bonne dose d’optimisme.

« Notre monde est ébranlé par un mal qui conditionne une manière de vivre. Mais l’optimisme est et doit être l’atout de tout artiste », a affirmé Pouitba Ouédraogo. A l’aide de tissus tendus sur des châssis, de la peinture acrylique, des pigments naturels, l’artiste a créé des toiles illustrant, entre autres, la chorégraphie, le temps de réflexion, la gravité et l’enthousiasme. Véritable composition artistique mettant en relief les contrastes, l’ancien élève de l’Académie des Beaux-arts de Kalrushe a allié formes et couleurs pour ébaucher la souffrance vécue, exprimer la résilience et l’espoir suscité. Ces 23 œuvres, selon leur auteur, se complètent pour former deux séries de styles artistiques. En effet, « une partie des tableaux se caractérise par son style abstrait à l’image des œuvres des artistes plasticiens tels que Jackson Pollock et Patrick Hugues. L’autre partie des toiles, dans un style mixte, combine l’impressionnisme et l’abstrait », a-t-il expliqué. Réalisées au temps fort du confinement, ces œuvres, a révélé Pouitba Ouédraogo, ont été conçues et finalisées après le confinement.

 Rémi ZOERINGRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.