Commission électorale nationale indépendante : Elysée Ouédraogo élu président

Elysée Ouédraogo a été élu à 13 voix sur 15 contre son challenger Adama Kafando qui a obtenu 2 voix.

Elisée Ouédraogo a été élu président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le jeudi 29 juillet 2021 à Ouagadougou, par 13 voix sur 15. Il est secondé par Yamba Malick Sawadogo de la majorité présidentielle et Réliwendé Aboubacar Sawadogo de l’opposition politique.

Après le rendez-vous manqué du 15 juillet du fait de l’absence de six commissaires suite à la récusation du chef de Sao Bonaventure Ouédraogo par l’opposition politique, l’élection du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a finalement eu lieu dans la soirée du jeudi 29 juillet 2021 à Ouagadougou. Prévue pour 15h, c’est finalement à 18h que la rencontre portant élection du président de la CENI et des membres du bureau a débuté avec la mise en place d’un bureau de séance, composé du commissaire le plus âgé et de la commissaire la plus jeune.

Après environ deux heures de concertation et en l’absence d’un consensus pour le poste de président, les commissaires ont procédé au vote par bulletin secret. Et, c’est finalement le magistrat Elysée Ouédraogo, commissaire représentant la communauté catholique, qui a été désigné président de la CENI par 13 voix sur 15 contre son challenger Adama Kafando, commissaire de la communauté musulmane, qui a obtenu deux voix. Le président élu est secondé par Yamba Malick Sawadogo de la majorité présidentielle et Réliwendé Aboubacar Sawadogo de l’opposition (CFOP), élus vice-présidents. Ousmane Ouédraogo et Tasséré Savadogo ont, pour leur part, été élus respectivement rapporteurs au titre de la majorité et de l’opposition politique avec 15 voix sur 15 chacun.

Aussitôt élu, le nouveau président de la CENI a déjà à cœur de relever les principaux défis de l’institution dont l’organisation des élections municipales. « Nous devons nous atteler à être à la hauteur de cette première échéance », a-t-il déclaré. Le second défi que Elysée et ses collègues ont promis de relever est celui de travailler dans une collégialité afin de garantir une sérénité de l’institution. « L’élection du présent du bureau n’a pas été un long fleuve tranquille. Mais toutes ces difficultés sont derrière nous.

Nous regardons désormais dans la même direction. Avec l’ensemble des commissaires, nous sommes engagés à faire face à l’ensemble des défis auxquels nous seront confrontés », a-t-il soutenu. Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration
territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo, pour sa part, a dit ne pas douter des chances de réussite de ce nouveau bureau. « Je n’ai aucune crainte. Cette CENI sera responsable et très
efficace», a-t-il déclaré.

Nadège YAMEOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.