Burkina Faso : L’ONG santé diabète lance son programme triennal 2021-2023

L’ONG santé diabète en collaboration avec le ministère de la Santé a lancé le vendredi 30 juillet 2021 à Ouagadougou, le programme triennal 2021-2023 de lutte contre le diabète au Burkina Faso.

Le diabète constitue un problème de santé publique au regard de sa progression croissante. Au Burkina Faso, la prévalence se situe autour de 4,9%. L’Organisation non gouvernementale (ONG) Santé Diabète a lancé le vendredi son programme triennal 2021-2023 de lutte contre le diabète.

Le programme triennal est composé de deux projets à savoir : un premier qui consiste à Consolider la place et le rôle de la société civile dans un réseau multi-acteurs afin d’améliorer la prévention et la prise en charge du diabète mais aussi l’accompagnement des personnes atteintes par la maladie au Burkina Faso, au Mali et en Union des Comores (Projet RéseauDiab). Le deuxième projet   va également renforcer les systèmes de santé du Mali, du Burkina Faso et de l’Union des Comores en poursuivant l’intégration de la prévention et la prise en charge conjointe Diabète/Tuberculose et Diabète/VIH.

Le coordonnateur médical et scientifique, Pr Joseph Drabo : « C’est toujours possible d’avoir une qualité de vie avec la prise en charge du diabète »

Selon le Coordonnateur médicale et scientifique, Pr Joseph Drabo, le premier programme, va permettre de mener à bien des actions transversales de capitalisation, de sensibilisation, de communication externe et de plaidoyer, issues des méthodologies développées des résultats obtenus dans les trois pays. Quant au deuxième projet, il a affirmé que celui-ci va permettre de développer des actions de prévention spécifique auprès des patients diabétiques ou vivant avec le VIH pour prévenir l’apparition d’une co-pathologie en collaboration avec les OSC, le Programme national Tuberculose et le Programme sectoriel santé de Lutte contre les IST/Sida (PSLSS).

« Ces actions seront organisées autour d’acteurs majeurs de la lutte contre ces trois) pandémies dans les trois pays et seront principalement financées par l’Initiative/Expertise France », a-t-il précisé.

Le parrain de la cérémonie, par ailleurs directeur de cabinet de la présidence du Faso, Seydou Zagré, a salué l’engagement de l’ONG Santé diabète qui est un véritable soutien pour les structures de la santé au Burkina Faso dans la lutte contre cette maladie de santé publique.

Pour le représentant du ministre de la santé, Narcisse Naré, le diabète constitue un problème de santé publique. Il a souligné qu’au Burkina Faso, la prévalence du diabète est de 4,9 % alors que les conséquences qui s’y lient, en l’occurrence celles des malades non transmissibles sont d’ordre économique sanitaires et psychosociales.

« Je tiens à vous dire que mon département accorde un intérêt à la bonne mise en œuvre du programme triennal », a-t-il formulé à l’endroit des membres de l’ONG santé diabète.

Le représentant du ministre de la santé, Narcisse Naré a indiqué que le diabète un problème de santé publique.

L’ONG Santé diabète prévoit la réalisation d’une maison de la prévention fonctionnelle avec 400 animations d’ateliers de sensibilisation et de prévention sur le diabète touchant 5000 personnes. A cela s’ajoutent notamment, 150 séances de dépistage gratuits, 252 animations de sensibilisation sur le diabète dans 42 classes des écoles primaires touchant 2100 élèves et la formations de 25 journalistes sur le diabète.

Wamini Micheline OUEDRAOGO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.