Editions Sidwaya : 55 agents vaccinés contre la COVID-19

L’équipe médicale déployée pour la vaccination a levé les doutes des agents avant d’inoculer 55 doses de vaccins.

La direction générale des Editions Sidwaya, a initié, le jeudi 26 août 2021, en son sein à Ouagadougou, une opération de vaccination de son personnel contre la COVOD-19. A l’occasion, 55 agents ont été vaccinés.

Soucieuse de la santé de ses agents, la direction générale des Editions Sidwaya a initié une opération de vaccination contre la maladie à coronavirus (COVID-19), le jeudi 26 août 2021 à Ouagadougou. Avant d’inoculer les doses de vaccins disponibles au Burkina Faso, Astra zeneca et Johnson & Johnson, le responsable de l’équipe médicale, Emanuel Zango, infirmier diplômé d’Etat en service au Centre hospitalo-universitaire de Tengandogo, a rassuré les uns et les autres de l’efficacité des deux vaccins.

Selon lui, il faut deux doses du vaccin Astra zeneca pour être immunisé, alors que le second vaccin, Johnson & Johnson, qui est à dose unique, préserve l’organisme contre la maladie pendant deux ans. Pour ce qui est des effets secondaires de la vaccination, M. Zango a fait savoir qu’ils diffèrent d’un organisme à un autre. Il a notamment cité la fièvre,

Le Directeur des rédactions de Sidwaya, Daniel Zongo (gauche), a donné l’exemple.

la fatigue, le manque d’appétit et des maux de tête. « Il s’agit de vaccin comme tout autre. Il est possible que certains n’aient pas de réaction dû à leur organisme », a-t-il dit.

Protéger son entourage Le Directeur des rédactions des Editions Sidwaya, Daniel Zongo, a donné l’exemple en se faisant administrer une dose du vaccin Johnson & Johnson. Représentant le Directeur général, Mahamadi Tiégna, il a précisé que l’idée de cette séance de vaccination était de faciliter l’accès des agents de Sidwaya au vaccin afin, non seulement, de les prémunir eux-mêmes contre la maladie, mais aussi de protéger leur entourage d’autant plus qu’ils côtoient bon nombre de personnes dans leurs activités professionnelles.

« Nous sommes permanemment en contact avec des personnes ; ce qui augmente la possibilité de ramener la maladie chez nous et contaminer les membres de nos familles. C’est une belle occasion de contribuer à notre manière, à la lutte contre la maladie », a-t-il laissé entendre. Agent à la direction commerciale des Editions Sidwaya, Awa Sébégo, a été également vaccinée, dans l’espoir, a-t-elle dit, de se protéger contre la pandémie de la COVID-19. Mme Sébégo a saisi l’occasion pour inviter ses concitoyens qui hésitent encore, à se faire vacciner, « car la santé prime sur tout ».

Journaliste à la rédaction du quotidien Sidwaya, Abdoulaye Balboné, a lui aussi « pris » une dose du vaccin Johnson & Johnson. A l’entendre, c’est pour lui l’expression de sa volonté de préserver sa santé contre la maladie et celle des membres de sa famille. A ceux qui nourrissent des suspicions au titre de la vaccination contre la pandémie, M. Balboné a rappelé que la maladie a occasionné des décès au Burkina Faso. D’où son invite à se faire administrer le vaccin, «car l’on ignore la prochaine victime ».

Yirinana Serge TAO (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.