Un camion plein de fûts d’essence consumé à Fada N’Gourma

Dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 septembre 2021, un camion transportant du carburant illicite, a pris feu, à l’entrée de la ville de Fada N’Gourma, sur l’axe Pama-Fada. L’on ne déplore aucune perte de vie humaine, ni de blessé.

En provenance du Benin, un camion contenant au moins 50 fûts de carburant illicite a été consumé par les flammes, à l’entrée de la ville de Fada, le mercredi 15 septembre 2021, aux environs de 21 heures. Les détonations assourdissantes et la fumée « monstre » qui avait envahi le ciel suscitait l’inquiétude chez les populations riveraines, notamment. Le feu se propageait et s’embrasait au fur et à mesure. Impuissante face à la catastrophe, une marée humaine observait les flammèches s’envoler au-dessus du feu. Karim Tougma, membre de la section de l’Est du Syndicat national des transporteurs routiers et voyageurs du Burkina Faso, est revenu sur les origines de l’incendie. « Des piétons ont aperçu des étincelles provenant du camion. Malgré les alertes des riverains, le conducteur a poursuivi son chemin jusqu’à l’entrée de la ville où il a stationné parce que les étincelles s’intensifiaient. Malheureusement, il n’avait pas d’extincteur», a-t-il raconté. Pour Adjima Souobou, l’incendie aurait pu être maitrisé s’il existait une caserne des sapeurs-pompiers à Fada N’Gourma. Selon le deuxième adjoint au maire de Fada, Fadel Thiombiano, une intervention des soldats du feu aurait pu permettre de minimiser les dégâts, certes, mais il faut, à son avis, souligner l’irresponsabilité des contrebandiers et le laxisme des acteurs en charge du contrôle routier. « Comment comprendre qu’un camion transportant du carburant illicite puisse traverser la frontière et tous les postes de contrôle et arriver à Fada sans être inquiété ? », s’est-il interrogé.

Quant au projet de construction d’une caserne de sapeurs-pompiers, Fadel Thiombiano a expliqué que les travaux ont démarré depuis le 6 septembre 2021. Il a précisé qu’un délai de 13 mois a été imparti à l’entreprise chargé des travaux avant de lancer un appel aux populations à « éviter d’avoir des dépôts de carburants dans leurs maisons parce que c’est une véritable poudrière ». Il convient de rappeler que la vente des produits inflammables est règlementée et que seuls établissements dûment constitués et possédant une autorisation sont habilités à le faire.

J.S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.