Reforme de la formation professionnelle : L’ENSP-Bobo signe une convention avec l’Université Nazi-Boni

L’Ecole nationale de santé publique (ENSP) et l’Université Nazi-Boni de Bobo-Dioulasso (UNB) ont signé, le samedi 23 octobre 2021 dans la cité de Sya, une convention-cadre de partenariat entre les deux établissements. Cette convention leur permettra de mutualiser les forces afin de répondre aux besoins actuels du marché de l’emploi.

Afin de répondre à l’engagement du gouvernement burkinabè de réformer le système de formation professionnelle pour l’arrimer au système académique, l’Ecole nationale de santé publique (ENSP) et l’Université Nazi-Boni de Bobo-Dioulasso (UNB) ont signé, le samedi 23 octobre 2021 dans la ville de Sya, une convention-cadre. Cette convention permettra aux deux structures de mutualiser leurs forces afin de répondre aux besoins actuels du marché de l’emploi. Elle prend en compte les ENSP de Bobo-Dioulasso, Banfora, Gaoua et Dédougou. Cette universitarisation va toucher deux filières. Ce sont les sciences infirmières et obstétricales et la biologie médicale. Selon les signataires, ce partenariat entre les deux établissements couvre, entre autres, l’organisation des offres de formation selon le système universitaire, la mutualisation des infrastructures et équipements de formation, la participation de l’UNB aux activités académiques et pédagogiques de l’ENSP, la délivrance des diplômes selon les normes propres à chaque institution.

Il est également prévu la mise en place d’un comité bipartite qui va se charger de la mise en œuvre et du suivi des termes de la convention. Le Directeur général (DG) de l’ENSP, Dr Pargui Emile Paré, a souligné que depuis trois ans, son équipe est à pied d’œuvre pour l’universitarisation des diplômes de l’ENSP. L’ENSP travaillait déjà avec les universités Joseph-Ki-Zerbo et Nazi-Boni, mais de façon non-structurée, a-t-il souligné. Selon Dr Pargui Emile Paré, au cours de ce processus d’universitarisation, tous les curricula ont été mis en format LMD (Licence-Master-Doctorat) pour être proposés aux deux universités. « Les promotions seront recrutées avec un niveau baccalauréat. Les promotions 2021-2022 auront donc le statut d’étudiants évoluant selon le système LMD. Les étudiants seront désormais formés par les enseignants des universités en ce qui concerne les matières scientifiques », a-t-il fait savoir, ajoutant que les promotions sortiront de l’école avec une licence en sciences infirmières, en sciences obstétricales ou en biologie, reconnue partout dans le monde. « Les diplômés auront la possibilité de poursuivre plus tard un master ou un doctorat en sciences infirmières », a-t-il annoncé.

Des diplômes reconnus à l’international

Cependant, Dr Emile Paré a déploré la réticence de certains médecins et pharmaciens à cautionner cette universitarisation estimant être les « seuls à porter le titre de docteur ». Pour lui, ce débat ne devrait pas se poser. Car, a-t-il soutenu, le doctorat en sciences infirmières existe au Canada, en France, aux Etats-Unis … Au regard de ses capacités, ses ressources humaines et universitaires, a martelé Dr Paré, le Burkina Faso, doit former désormais des docteurs en sciences infirmières et en sciences obstétricales. Pour sa part, le président de l’Université Nazi-Boni, Pr Macaire Ouédraogo, a affirmé que le monde est dans une ère de mondialisation qui implique l’harmonisation des curricula afin de faciliter la libre circulation des étudiants et des enseignants entre institutions d’enseignement. L’universitarisation de certaines filières de l’ENSP, à en croire Pr Macaire Ouédraogo, devrait permettre l’octroi de diplômes universitaires offrant aux bénéficiaires un parchemin reconnu sur le plan international. La ratification de cette convention va encore élever le niveau d’excellence et de qualité voulu par la direction générale de l’ENSP, a-t-il fait savoir. « Avec des curricula harmonisés et des parcours bien connus, les diplômes devraient être reconnus et les diplômés devraient bénéficier d’une facilité de mobilité », foi de Macaire Ouédraogo.

Boudayinga J-M THIENON

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.