Jean Tapsoba dit « Bouzous » : Un album et un livre pour la postérité

Bouzous : « Un artiste-musicien ne connait pas de retraite, excepté en cas de force majeure, comme le vin, il se bonifie avec le temps ».

Le guitariste et chanteur, Jean Auguste Tapsoba dit « Bouzous », a présenté le mardi 28 décembre 2021 à Ouagadougou, son ouvrage intitulé « Une vie exceptionnelle » et son opus « Best of Bouzous ».

Jean Auguste Tapsoba dit « Bouzous » est de retour sur la scène musicale. Ce féru de la musique voltaïque et ancien guitariste de renom s’est « remis en jambe » pour le plaisir de ses mélomanes. Le mardi 28 décembre 2021, Bouzous a tenu une conférence de presse à Ouagadougou pour présenter aux hommes des médias, un livre et un album.

C’est en 1964 que Bouzous débute la musique avec les orchestres « Atimbo », « Fingers » en 1967 puis au sein des Djinahouroux en 1969 en tant que bassiste. Il jouera également dans le célèbre groupe « Bozambo » aux côtés des regrettés Georges Ouédraogo, Jimmy Hyacinthe etc. Selon Jean Auguste Tapsoba, ce livre de 158 pages est une autobiographie qui retrace son vécu et l’odyssée de sa vie.

« J’ai commencé la musique avec mon père. C’est lui qui m’a tout appris. Avec différents orchestres, nous avons fait le tour du monde et étions des ambassadeurs de la Haute-Volta (actuel Burkina Faso).

Ce livre est comme un document que je voudrais laisser à la nouvelle génération afin qu’elle s’inspire de nos succès et insuccès afin de se frayer un chemin dans ce monde », a-t-il dit avant de présenter son 2e album solo intitulé « Best of Bouzous », un album de 5 titres, riche en couleur et ponctué par des sonorités du terroir moaga. Il s’agit, entre autres, de « Roopa » (les hommes en mooré) qui traite du caractère et de la vie que mènent certains hommes d’aujourd’hui.

Tandis que « Ma dulcinée » fait les éloges de la gent féminine et parle de sa douceur. C’est avec ces deux œuvres que l’artiste compte être de nouveau sous le feu des projecteurs, selon son staff. La rencontre a permis à plusieurs vétérans de la musique voltaïque de montrer leur savoir-faire en fredonnant quelques chansons de l’époque.

Crépin OUEDRAOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.