1/8e finale CAN 2021/ Burkina # Gabon Etalons et Panthères se défient à Limbé ce dimanche

La première rencontre des huitièmes de finale de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies Cameroun 2021 mettra aux prises les Etalons du Burkina Faso aux Panthères du Gabon, le dimanche 23 janvier 2022 au stade Omnisports de Limbé. Un match couperet que l’équipe nationale du Burkina doit gagner si elle veut poursuivre son aventure en terre camerounaise.

Les oppositions entre le Burkina et le Gabon sont en passe de devenir des classiques aux phases finales de Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Déjà, en 2015, les Panthères avaient pris le dessus (2-0) sur les Etalons en phase de groupes. Gabonais et Burkinabè se sont séparés dos à dos (1-1) en 2017. Pour leur 3e confrontation, les deux pays ouvrent le bal des 8es de finale de cette 33e phase finale, ce dimanche 23 janvier. Et il faudra forcément un gagnant. Dans chaque état-major, l’on met les bouchées doubles. Depuis leur match à Bafoussam face aux Walyas d’Ethiopie, les Etalons y sont restés pour préparer sereinement la confrontation face aux Panthères.

Ce n’est qu’aujourd’hui qu’ils ont rallié Limbé. On le sait, la formation gabonaise est auréolée d’une prestation de haut niveau face au Maroc, qu’elle a tenu en échec (2-2) lors de son dernier match de poules. Elle a même terminé à la deuxième place derrière les Lions de l’Atlas, sans ses deux stars, Mario Lémina et Pierre Aubameyang, renvoyées dans leur club pour ‘’ indiscipline ‘’. Juste avant le début de cette CAN (le 2 janvier dernier), le Burkina Faso avait fait le plein de confiance en triomphant de la formation gabonaise, 3-0. Mais, pour Adama Guira, ce match est à vite oublier, car, une rencontre amicale, de préparation, n’est pas à comparer à la compétition. « Beaucoup de choses ont changé du côté gabonais après ce match amical. Leur dernière sortie face au Maroc en atteste. C’est une très bonne équipe. Mais, nous jouerons notre chance à fond », a-t-il prévenu. Le sociétaire de la formation espagnole du a laissé entendre que ses coéquipiers et lui aborderont cette opposition de quitte ou double avec beaucoup de sérieux et de concentration, « en essayant de commettre moins d’erreurs ».

Montrer un autre visage que celui contre l’Ethiopie

Face à l’Ethiopie, les Etalons avaient montré un visage pâle. Une production d’ensemble qui avait déçu plus d’un. Pour Adama Guira, les matches se suivent mais ne se ressemblent pas. « L’Ethiopie a un style de jeu différent de celui du Gabon. Nous allons revoir ce qui n’a pas marché contre les Walyas et faire mieux contre les Panthères », a-t-il expliqué. La force de cette équipe gabonaise réside dans son bastion offensif. Dans ce compartiment, les Panthères disposent d’attaquants de poche ultra-rapides. Ce qui veut dire que des garçons comme le latéral droit Issa Kaboré (très offensif avec un replacement difficile) doivent être très efficaces dans leur repli défensif, s’ils ne veulent pas être surpris désagréablement. Cette sélection nationale gabonaise a une histoire particulière avec l’actuel sélectionneur du Burkina, Kamou Malo. « Dimanche prochain sera mon troisième match face à cette formation gabonaise. La première était un match perdu à Paris lors d’une journée FIFA. La deuxième en préparation de cette CAN où nous avons gagné », se rappelle-t-il. Pour gagner ce match, selon la tête pensante des Etalons, « il nous faut être meilleur et montrer un visage autre que celui du match face à l’Ethiopie. Nous avons travaillé pour cela. Si les garçons reviennent avec de la fraicheur physique et avec beaucoup plus d’engagement, je pense que nous pouvons jouer contre n’importe quelle équipe et nous qualifier », a insisté coach Malo. Burkina#Gabon, c’est au stade Omnisports de Limbé à partir de 16 heures TU, le dimanche 23 janvier 2022.

Yves OUEDRAOGO Depuis Yaoundé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.