Réouverture des frontières aériennes : Un ouf de soulagement pour les voyageurs

L’aéroport de Ouagadougou est à nouveau ouvert au trafic aérien.

Quelques heures après le communiqué du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), annonçant la réouverture des frontières aériennes à compter du 25 janvier 2022, Sidwaya s’est rendu à l’aéroport international de Ouagadougou pour constater l’affluence et recueillir les avis des riverains concernant l’impact de cette fermeture sur leurs activités.

Aussitôt annoncé à sa prise du pouvoir le lundi 24 janvier 2022, le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), a fermé les frontières aériennes et terrestres jusqu’à nouvel ordre. A moins de 24h de ce communiqué, il a, à nouveau, décidé de rouvrir « uniquement » les frontières aériennes, le mardi 25 janvier 2022.

Une heure après cette déclaration, la vie a repris, dans l’après-midi, son cours normal à l’aéroport international de Ouagadougou. En effet, même si les appareils sont toujours cloués au sol, certains pilotes se sont présentés. Les passagers, quant à eux, défilaient dans les locaux pour des renseignements.

Les boutiques de ventes de cellulaire, d’orange money, la boucherie centrale…sont néanmoins restées toujours fermées. Mais, certains travailleurs ont repris service. A l’extérieur de l’aéroport, les riverains ont témoigné que leurs activités ont connu un ralentissement durant ces quelques heures de la fermeture des frontières. Avec l’ouverture, le gérant du parking, Kobina Kibora, a le sourire aux lèvres.

Si non, a-t-il dit, dès l’annonce du communiqué relatif à l’annulation des vols, son revenu journalier a baissé. A la suite de l’ouverture, l’équipe de Sidwaya a constaté que son « business » va bon train avec la présence des passagers, qui s’y rendent pour des renseignements. Le même constat se lit sur le visage des personnes qui font des échanges de monnaie, leur activité. L’un d’entre eux qui a requis l’anonymat, a affirmé que la fermeture de l’aéroport a porté un coup dur sur ses affaires. Il a, de ce fait, salué la décision des autorités du MPSR qui permet de relancer les activités de l’aéroport.

Oumarou RABO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.