Dissolution des collectivités territoriales : des citoyens se prononcent

A la suite de la dissolution des collectivités territoriales, des citoyens souhaitent que les délégations spéciales qui seront mises en place privilégient les intérêts des populations et adoptent une gouvernance vertueuse.

« Que les politiciens ne monopolisent pas ces délégations spéciales », Aoupaouré Akouwerabou, coordonnateur provincial des OSC du Nahouri « La dissolution des collectivités territoriales est une suite logique des choses. Car l’Assemblée nationale ayant été dissoute, les conseils des collectivités doivent suivre. Ce que nous attendons maintenant et nous allons y veiller, en tant qu’organisation de la société civile, c’est que les délégations spéciales qui seront mises en place travaillent pour l’intérêt du peuple et qu’elles aient une gouvernance vertueuse. Que les politiciens ne monopolisent pas ces délégations spéciales. Et notre suggestion, à ce sujet, est que l’on révise l’arrêté relatif à la mise en place desdites délégations. Etant donné que la plupart des responsables des structures déconcentrées sont des politiques, ils pourraient bien influencer les décisions ».

« Quand il s’agit de l’administration qui prend en main les communes, les partenaires sont moins confiants », Emile Gouba, inspecteur de l’enseignement secondaire « Les délégations spéciales vont être mises en place pour répondre à un impératif du moment. Ce sont des structures transitoires et dans ce sens, l’administration locale est vraiment indiquée pour assurer cette transition. Ce sera sans doute une continuité du travail des exécutifs locaux mais l’une des inquiétudes est que, quand il s’agit de l’administration qui prend en main les communes, les partenaires sont moins confiants ».

« Cela permettra au MPSR de travailler tranquillement », Daouda Zallé, Porte-parole de la coordination régionale des OSC du Nord « Par rapport à la fin des fonctions des maires et la mise en place des délégations spéciales, je pense que c’est une bonne chose. Vu que le gouvernement a été dissout, il était temps qu’eux aussi soient dissouts. Cela permettra au MPSR de travailler en toute tranquillité parce qu’ils n’auront pas l’influence des politiques ».

Propos recueillis par

Fleur BIRBA

Mahamadi ZANGO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.