Situation nationale : de jeunes taximen soutiennent le MPSR

L’Association des jeunes conducteurs de taxi (AJCT) a tenu une conférence de presse, le dimanche 6 février 2022, à Ouagadougou, pour apporter son soutien au Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR).

Après le coup d’Etat du 24 janvier 2022, les rencontres de soutien aux nouvelles autorités se succèdent. Le dimanche 6 février 2022, à Ouagadougou, c’était au tour de l’Association des jeunes conducteurs de taxi (AJCT) d’animer une conférence de presse pour marquer son soutien au Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) du lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, chef de l’Etat. Pour le président de l’AJCT, Moumouni Ouédraogo, face aux récents évènements, son association ne pouvait pas rester en marge. A l’en croire, la rencontre est une manière pour sa structure d’apporter sa touche pour la construction de la Nation.

« Le président du MPSR, Paul Henri Sandaogo Damiba, a demandé de l’accompagner dans sa mission. Pour cela, nous devons le soutenir. L’essentiel pour nous c’est le retour de la paix au Burkina Faso », a-t-il fait savoir. M. Ouédraogo a rappelé qu’au regard de la dégradation de la situation nationale due à l’insécurité, son association avait envoyé un message le 19 novembre 2022 à l’ex-Président, Roch Marc Christian Kaboré. A l’écouter, dans cette lettre, il était question de revoir l’organisation de l’armée, en faisant appel aux jeunes militaires pour le commandement. « Nous avons demandé des jeunes et ils sont arrivés au pouvoir. C’est donc notre devoir de les soutenir», a-t-il souligné. Vous apportez votre soutien aux nouvelles autorités, quelles seront vos actions sur le terrain pour accompagner le mouvement ? A cette préoccupation de l’un des journalistes, M. Ouédraogo a indiqué qu’il compte mettre l’accent sur  la sensibilisation pour inviter les jeunes à ne pas se faire recruter par les groupes terroristes.

Le conseiller de l’AJCT, Théodore Ouédraogo, a également demandé aux nouvelles autorités de prendre en compte les préoccupations des taximen parce qu’ils jouent un rôle important dans la ville. « Nous sommes une association et nous avons besoin de formations par rapport à nos activités de transport de passagers. Nous sommes des ambulanciers et les étrangers qui arrivent avec des bagages, nous devons savoir comment nous y prendre », a-t-il précisé. Vous soutenez le nouveau pouvoir tout en lui demandant de tenir compte de vous, le pouvoir est-il un gâteau à partager ? A cette question, le président de l’association a fait savoir que pour le moment, la principale préoccupation de l’AJCT est la sécurisation du pays et le retour des déplacés internes.

Aly SAWADOGO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.