Kenya : Détournement de préservatifs et de moustiquaires

Au Kenya, un détournement a poussé le Fonds mondial des Nations unies de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme à exiger une enquête des autorités. Selon l’organisation, citée par BBC, des centaines de milliers de préservatifs, de moustiquaires et de médicaments contre la tuberculose d’une valeur de 100 000 dollars auraient disparu d’un entrepôt géré par la Kenya Medical Supplies Authority (Kemsa).

Les produits volés ont été ensuite revendus sur le marché noir et à des pharmacies privées, selon le Fonds qui a déboursé plus de 1,4 million de dollars au Kenya au cours des deux dernières décennies.

Le Fonds des Nations unies dénonce aussi une augmentation exagérée par l’agence   du prix des médicaments. Certains sont vendus cent fois plus chers. Kemsa a fait la Une des journaux en 2020 après des révélations de fraude sur l’achat de fournitures médicales Covid-19.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.