Sommet du Commonwealth : le président rwandais Paul Kagame fustige les donneurs de leçon  sur les droits humains

Plusieurs organisations de défense des droits humains ont dénoncé l’organisation par  le Rwanda du Sommet du Commonwealth. Elles accusent le président rwandais Paul Kagame d’emprisonner ses opposants et  d’avoir signé  un accord migratoire avec le Royaume-Uni, condamné par de nombreuses ONG de défense des droits humains, l’ONU et l’Église anglicane.

Cet accord prévoit l’expulsion de migrants illégaux du Royaume-Uni vers le Rwanda. Porté à la tête du Commonwealth pour deux ans, le président rwandais, Paul Kagame, affirme que le Rwanda n’a « besoin d’aucune leçon » sur les droits humains.

« En ce qui concerne les valeurs, nous n’avons besoin d’aucune leçon de la BBC ou de qui que ce soit », a-t-il ajouté lors de la conférence de presse de clôture du Sommet du Commonwealth couverte par Le point. « Je veux vous assurer qu’il n’y a personne […] qui (connaît) les valeurs mieux que nous ici, au Rwanda », a-t-il conclu.

AK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.