Mondiaux d’athlétisme : Hugues Fabrice Zango médaillé d’argent

Le triple sauteur burkinabè, Hugues Fabrice Zango, a décroché la médaille d’argent hier dimanche 24 juillet 2022, lors des championnats du monde d’athlétisme à Eugene, aux Etats-Unis, grâce à un bond de 17,55m.

Lors des championnats d’athlétisme à Doha, au Qatar, en 2019 il avait ramené le bronze au Burkina Faso. Cette fois-ci c’est la médaille d’argent que le triple sauteur burkinabè, Hugues Fabrice Zango, engrange pour son pays, à l’occasion des championnats du monde d’athlétisme qui se sont déroulés, du 15 au 24 juillet 2022 à Eugene, aux Etats-Unis. Au petit matin du 24 juillet, il s’est classé deuxième de la finale du triple saut grâce à un bond de 17,55m. Le Portugais, Pedro Pichardo, (17,95) a, lui, décroché la médaille d’or et le bronze est revenu au Chinois, Yaming Zhu (17,31). L’on se rappelle que ces trois athlètes avaient animé la finale du triple saut lors des Jeux Olympiques de Tokyo l’an passé avec la médaille d’or pour Pichardo, l’argent pour le Chinois et le bronze pour Hugues Fabrice Zango. Le moins que l’on puisse dire est que Hugues Fabrice Zango revient de loin cette année. Après l’historique première médaille olympique qu’il a offerte au Burkina Faso en juillet 2021 au Japon, le doctorant de l’université de Béthune en France a galéré en début d’année 2022 à cause d’une blessure (une talonnade lors d’un entrainement) qui l’a écarté des sautoirs, les cinq premiers mois de l’année.

Il a été obligé de faire une croix en mars dernier sur les championnats du monde d’athlétisme en salle à Belgrade, alors qu’il est le recordman (18,07m) du monde en indoor. Hugues Fabrice Zango est revenu à la compétition en juin 2022 lors du meeting d’Andujar en Espagne où il a terminé à la 2e place. Cette performance lui permettra de dominer (17,34m) les 22es championnats d’Afrique d’athlétisme, en Ile Maurice, le 11 juin dernier. La dernière compétition du Burkinabè, avant ces mondiaux, a eu lieu à Paris lors de la Diamond League et Hugues Fabrice Zango avait échoué ce jour-là au pied du podium. Malgré tout, le triple sauteur était confiant et promettait d’être performant aux Etats-Unis. Hugues Fabrice Zango a donc encore glané une place dans la hiérarchie de sa discipline avec cette médaille d’argent. Il peut entrevoir une belle suite aux mondiaux 2023, prévus à Budapest, avant de se rendre aux JO de Paris en 2024. Et pour être sur le toit du monde dans sa discipline, il faudra qu’il aille chercher le Portugais Pedro Pichardo, jusque-là intouchable depuis trois années maintenant.

Sié Simplice HIEN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.