La IIIe édition du Forum national du leadership féminin se tient, du 21 au 23 mars 2019 à Ouagadougou. La cérémonie officielle d’ouverture dudit forum a eu lieu dans la matinée du jeudi 21 mars 2019, sous la présidence de l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré.

Le Burkina Faso ne saurait se développer sans la contribution de ses femmes qui représentent plus de la moitié de sa population (52%). Mais pour contribuer efficacement au développement, celles-ci ont besoin non seulement d’être autonomes, mais aussi et surtout d’être capables de participer à la prise de décision, autrement dit d’être des leaders.
C’est conscientes de cette situation, que quatre associations de jeunesse à savoir, l’association des jeunes pour le développement durable au Burkina Faso, la plateforme nationale des jeunes pour les objectifs du développement durable, le réseau AfriYAN et le centre d’expertise et d’incubateur A.Kri se sont mises ensemble pour lancer un programme dénommé «campagne nationale de leadership féminin».

Cette campagne, aux dires de son commissaire général, Cheick Fayçal Traoré, a pour objectif principal de constituer un tandem intergénérationnel de femmes leaders, capables de porter les défis du développement africain, en général, et du Burkina Faso, en particulier sur les plans politique, économique, social pour la capture du dividende démographique et l’atteinte des objectifs de développement durable. Lancée officiellement le 7 mars dernier, elle comprend quatre activités principales dont le forum national du leadership féminin, officiellement lancé dans la matinée, du jeudi 21 mars 2019. Placée sous le thème : «L’innovation et l’entrepreneuriat vert, clés pour l’autonomisation de la jeune femme africaine», cette rencontre réunit plus de 300 participantes venues du Burkina Faso et de l’extérieur. Pendant trois jours, elles vont échanger autour de la question de la présence de la femme dans les sphères décisionnelles.

Et ce, à travers des panels et des communications, des tables rondes, des échanges B to B et des sessions spéciales. En outre, a poursuivi Cheick Fayçal Traoré, ce forum plus qu’un temps de réflexion, se veut un point de départ d’une solidarité féminine et intergénérationnelle puissante à travers son programme de mentorat.
En effet, au cours de ce forum, les participantes seront mises sous la coupe de «femmes altruistes, pleines d’humanisme et engagées», appelées mentors qui vont partager avec elles leurs succès stories.

Un cadre de réussite

Pour ce faire, a indiqué M. Traoré, les participantes ont été réparties dans 14 catégories, dont entre autres, les groupes banques et institutions financières, communication et culture, affaires et multinationales, pharmacie et ingénierie, droit et administration publique. Selon les informations qu’il a données, plus de 150 filles ont été mentorées depuis le début de l’activité en 2017. Au nombre d’elles figurent Inès Gladwys Yaogo qui, de jeune étudiante est devenue une entrepreneure de mode à succès dans l’Hexagone après son passage au forum en 2018.

Un exemple de réussite parmi beaucoup d’autres, qui réconfortent les organisateurs de ce forum avec à leur tête le commissaire général qui s’est réjoui, du fait que son initiative permette de révéler les «vraies personnalités de jeunes filles qui se croyaient tout simplement faites pour des destins ordinaires». Il a invité les «chanceuses» de cette édition, retenues parmi plus de 700 postulantes, à saisir cette opportunité qui leur est offerte pour «transformer leurs rêves, dépasser leurs peurs, affronter leurs réalités souvent affreuses pour briller au firmament». Les mêmes conseils leur ont également été donnés par respectivement la marraine de cette édition, Ramatou Palm, directrice marketing à Nestlé Burkina, qui s’est dite honorée d’avoir été choisie pour parrainer cette grande rencontre. «Cette rencontre est la vôtre. Profitez-en pleinement pour apprendre les unes des autres. Echanger vos expériences dans le respect et l’humilié», a-t-elle dit aux participantes. Elle a, par ailleurs, traduit sa reconnaissance à la patronne de cette édition la Première dame, Sika Kaboré et à l’ensemble des partenaires techniques et financiers dont la contribution a été importante à la réalisation de ce forum.

Nadège YAMEOGO
Dawara Sylvie SOU
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.