Le président du Faso, Roch Kaboré, a présidé, le lundi 15 avril 2019 à Ouagadougou, la cérémonie de remise de toges aux professeurs associés et de pose de premières pierres d’infrastructures de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM).

Après 60 ans d’existence, l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) a décidé d’apporter des innovations majeures dans la formation des cadres de l’administration publique. Désormais, les opérateurs économiques qui se distinguent par leur talent et leur ardeur au travail seront appelés à partager leurs connaissances et expériences avec les élèves.

Déjà huit d’entre eux ont été identifiés sous le nom de « professeur associés » et ont pris l’engagement d’accompagner l’ENAM dans la construction d’amphithéâtres, de bibliothèque et de cafétéria. La remise des toges et d’attestations à ces « professeurs associés » ainsi que la pose des premières pierres des infrastructures ont eu lieu, le lundi 15 avril 2019 à l’ENAM, en présence du chef de l’Etat, Roch Kaboré.

Le Directeur général (DG) de l’institution, Awalou Ouédraogo, a signifié qu’en tant que centre d’excellence, l’ENAM, créée en 1959, doit adapter ses objectifs de départ aux nouvelles exigences en matière de gouvernance. C’est pourquoi, a-t-il expliqué, ses responsables ont entrepris de reformer les cours avec l’introduction de nouveaux modules tels que la défense et la sécurité et le stage militaire de 45 jours à Bobo-Dioulasso.

Le DG a ajouté que désormais, les bonnes pratiques du privé seront enseignées aux énarques, d’où le recours à ces hommes et femmes devenus des « champions » dans le monde des affaires. Selon le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Pr Séni Mahamadou Ouédraogo, le recours à ces champions nationaux vise un double objectif : impliquer systématiquement les opérateurs économiques dans la formation à l’ENAM, d’une part, et associer l’école à l’image de ces acteurs, d’autre part.

« Il s’agit de créer une synergie entre les secteurs public et privé afin de faciliter l’introduction dans l’administration publique de systèmes et procédures modernes et novatrices dans l’exécution des prestations de services. Pour cela, un statut honorifique d’ « enseignant associé » de l’ENAM a été adopté afin de permettre à ces champions de partager leurs connaissances pratiques et leurs riches expériences avec les élèves », a-t-il souligné.

De « belles » promesses

Huit professeurs associés ont ainsi été désignés. Il s’agit de Mahamadou Bonkoungou du Groupe EBOMAF, de Apollinaire Compaoré du Groupe Planor, de Lassiné Diawara de la MABUCIG, de Rimon Hajjar du Groupe Hajjar, de Inoussa Kanazoé du Groupe Kanis, de Idrissa Nassa du Groupe Coris, de Hamidou Ouédraogo du Groupe Ramada et de Mamounata Velegda du Groupe Velegda. Par la voix de leur représentant, Idrissa Nassa, ces personnes modèles ont traduit leur reconnaissance à l’ENAM de les avoir impliquées dans la formation initiale des agents publics.

« L’idée d’introduire à l’ENAM le pragmatisme anglo-saxon de la formation par l’expérience est importante pour le secteur privé. L’acquisition graduelle par nos cadres de compétences pratiques ne peut être efficace qu’à travers le recours sans complexe à l’esprit entrepreneurial du monde des affaires », a indiqué M. Nassa. Les professeurs associés ont, par ailleurs, manifesté leur accompagnement à cette nouvelle vision par des promesses.

Ainsi, le Groupe Coris a promis 500 millions F CFA pour la construction d’un amphithéâtre, 500 millions également par le Groupe Planor pour la même cause, 640 millions par le Groupe Kanis pour la construction et l’équipement d’une bibliothèque et 400 millions par le Groupe Ramada en vue de l’érection et l’équipement d’une cafétéria, le tout au profit de l’ENAM. La pose des premières pierres d’un amphithéâtre, de la bibliothèque et de la cafétéria a été effectuée par le président du Faso.

Mady KABRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.