Programme d’urgence pour le Sahel: des récompenses aux partenaires

L’ONG Equal Access international, à travers son projet Voix de paix (V2P), a récompensé, le samedi 27 avril 2019 à Dori, les lauréats de son concours dédié aux partenaires qui l’accompagnent dans la mise en œuvre du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS).

L’ONG Equal Access international, à travers son projet Voix de paix (V2P), est reconnaissante aux acteurs qui l’accompagnent dans la mise en œuvre du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS). C’est dans cette optique qu’elle a primé les lauréats des différents concours qu’elle a organisés. La cérémonie de remise des prix a eu lieu, le samedi 27 avril 2019 à Dori. Pour le concours de productions locales destinés aux radios, les quatre lauréats issus de Dori, Djibo, Gorom-Gorom et Ouahigouya ont eu chacun une attestation, un trophée et une somme de 100 000 FCFA. Quant au concours « Femme leader », six lauréates de Dori, Djibo et Gorom-Gorom ont reçu en plus des attestations et des trophées des enveloppes de 100 000 CFA à 300 000 FCFA. Concernant le concours de création de vidéos des jeunes, les quatre premiers des villes de Dori, Djibo et Gorom-Gorom ont été récompensés avec des attestations, des trophées et des sommes d’argent allant de 50 000 FCFA à 100 000 FCFA. En plus de ces prix, les radios partenaires de l’ONG ont été dotées d’équipements de sonorisation et de projection pour le cinéma mobile en vue d’informer les populations sur les projets du PUS.
A en croire le directeur pays de l’ONG Equal Access international pour le Burkina Faso, c’est plus de 5 000 000 FCFA de matériels techniques et environ 2 500 000 F CFA de récompenses que le projet «Voix de paix» a apporté comme soutien aux producteurs, aux radios partenaires, aux jeunes et aux femmes du Sahel et du Nord. Aux différents lauréats, le président du conseil régional du Sahel, Hamidou Dicko, leur a adressé ses félicitations et ses encouragements à redoubler d’efforts. «A travers vous, ce sont des milliers de femmes qui se battent jours et nuits pour l’épanouissement de leur communauté qui sont récompensées. Nous en sommes fiers. Aucune société ne peut réfuter le rôle important que joue la femme dans le processus de développement», a-t-il lancé aux lauréates. A l’endroit de l’équipe du V2P, M. Dicko a exprimé ses remerciements pour les efforts consentis sur le terrain pour accompagner la mise en œuvre du PUS. Le projet V2P est financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et mis en œuvre par l’ONG Equal Access pour une période de cinq ans. C’est une initiative régionale de renforcement de la communication en s’appuyant sur les médias traditionnels et les nouveaux médias pour promouvoir la démocratie, les droits humains, la bonne gouvernance et la cohésion sociale.

Impliquer les groupes

Selon le directeur pays de l’ONG Equal Access international pour le Burkina Faso, Lamoussa Robgo, c’est en 2018 qu’il a été décidé d’accompagner le PUS afin que ses missions soient mieux comprises par les différents acteurs, et que les populations s’approprient ses réalisations. Pour ce faire, a-t-il ajouté, c’est à travers le projet V2P, notamment l’initiative intitulée : «Voix de paix pour assurer une meilleure implication des groupes sociaux et ethniques marginalisés dans la mise en œuvre du PUS ». Pour lui, les objectifs visés par V2P consistent à réduire la perception de marginalisation et améliorer la redevabilité des autorités gouvernementales responsables du PUS envers les populations du Soum, du Séno et de l’Oudalan. Ainsi, a justifié M. Robgo, trois concours ont été organisés pour amener, d’une part, les médias à produire des émissions de qualité pour informer les auditeurs sur le PUS, et, d’autre part, exhorter les jeunes formés à l’utilisation des réseaux sociaux à produire des contenus vidéos sur le PUS et à diffuser sur la toile. « Nous avons voulu également promouvoir la femme en montrant les capacités de certaines d’entre elles qui utilisent de façon positive le fonds mis à leur disposition par les structures de l’Etat dans des activités qui favorisent l’épanouissement de la femme et son indépendance économique», a expliqué Lamoussa Robgo. Il a, en outre, précisé que tout ce travail vise à impliquer certains acteurs dans la mise en œuvre du PUS et montrer que le programme travaille sur le terrain pour améliorer les conditions de vie des populations.

Souaibou NOMBRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.