Compétition de Scrabble : rehausser l’intellect des élèves

L’Association éveil conscience et développement (AECD) a organisé une compétition de scrabble à l’intention des élèves des lycées de Ouagadougou. Elle a vu son épilogue le vendredi 31 mai 2019 avec le triomphe de Henry Aloua du Philippe Zinda Kaboré.

Le lycée Philippe Zinda Kaboré regorge de talents en scrabble.  La preuve, les finalistes de la première édition de la compétition de scrabble organisée par l’Association éveil conscience et développement (AECD), au profit des élèves des lycées et collèges, sont tous issus de ce grand établissement de Ouagadougou. Congo Bachirou et Henry Aloua se sont en effet hissés en finale à l’issue des éliminatoires.

Et c’est le dernier cité qui l’a remporté, le vendredi 31 mai 2019. Les deux finalistes étaient au coude-à-coude en début de jeu, mais au fil du temps, Henry Aloua s’affirmait en vainqueur potentiel. Profitant de l’inaptitude de son adversaire à fermer le jeu, le rusé va prendre une avance considérable sur Bachirou Congo. Et malgré qu’il ait épuisé son temps avant Congo, il va remporter la partie sur un score de 265 à 225. C’est cette année que le lycée Marien N’gouabi, le lycée Bogodogo, et le lycée Philippe Zinda Kaboré ont pris part à la compétition. En guise de récompense, le vainqueur a bénéficié d’un dictionnaire version 2019, un roman, un jeu de scrabble, un tee-shirt et une casquette.

Le finaliste malheureux est lui reparti avec le même lot que le vainqueur à la différence de la casquette. La 3ème, Faousia Compaoré du Zinda, et le 4ème Romaric Kouraogo du Bogodogo sont repartis chacun, avec un dictionnaire 2019, un roman, plus d’un tee-shirt. Quant au 5ème, Fabrice Bonkoungou du Bogodogo, lui s’est contenté d’un roman, d’un tee-shirt et d’une casquette comme prix d’encouragement. A l’issue de la finale, la promotrice, Abzàta Lankoandé, par ailleurs professeure de français, s’est dit satisfaite du bon déroulement de la compétition. «A mes débuts, les moyens me faisaient défaut.

Mais cette année, grâce au soutien du centre culturel français et du fonds national du sport, le tournoi a été effectif. Ma motivation à cette compétition est due au niveau très bas des élèves en français. De ce fait, nous invitons les établissements et les élèves à participer massivement lors des prochaines éditions, pour rehausser le niveau de nos élèves», a-t-elle confié. Pour le président de la Fédération burkinabé de scrabble, Issoufou Lougué, cette initiative de la promotrice est à encourager.

«La particularité de cette compétition, est qu’elle a été organisée dans un contexte scolaire. Nous saluons cette initiative qui fait la promotion de notre discipline. Et qui permet aux élèves d’apprendre en jouant. Nous sommes disposés à accompagner cette noble mission», a-t-il affirmé. Rendez-vous a été donné aux élèves des lycées et collèges pour la prochaine édition.

Pengdwendé Achille OUEDRAOGO
W. Jean SAWADOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.