Mathe Koala est arrivée 2e en heptathlon.

Ouvertes à Naples en Italie le 3 juillet, les Universiades, cadre de compétitions sportives mondiales des universitaires, ont refermé les portes le 14 juillet sur un exploit de Marthe Koala en heptathlon, médaillée d’argent. Parmi les plus de 10 000 compétiteurs venus des quatre coins du monde, le Burkina n’a aligné que 3 athlètes, d’où le goût particulier de la médaille de Koala.

Le Burkina Faso, à l’appel de la Fédération internationale du sport universitaire (FISU), a participé aux 30es universiades, considérés, avec ses 9 000 sportifs comme la 2e compétition la plus importante au monde en termes de nombre de participants. Marthe Koala (saut en longueur et heptathlon), Sawadogo Faycal (taekwondo) et Bienvenue Roamba (saut en longueur) ont défendu les couleurs du Burkina dans cette compétition.

Certains Etats, notamment la Russie, la Chine, l’Italie, la France, le Brésil, les Etats-Unis d’Amérique ont inscrit plusieurs centaines d’athlètes ce qui augmentait leur chance de médailles. Malgré un faible niveau de représentation, le Burkina Faso a réussi, par l’entremise de Marthe Koala, à inscrire son nom dans la liste du club fermé des pays médaillés de ces jeux.

L’athlète burkinabè, durant les épreuves combinées, a plusieurs fois pris la tête du classement, synonyme de médaillé d’or. Mais gênée par un doigt blessé, elle a finalement été barrée par la Finlandaise, Silamann Miia, visiblement à l’aise dans les épreuves de lancée. Marthe Koala a néanmoins réussi à faire lever la foule lors de la dernière épreuve, les 800m qu’elle a remportés avec brio.

Inscrite à l’épreuve du saut en longueur simple, l’athlète burkinabè n’a pas réussi à faire sa performance habituelle pour engranger une médaille. Elle a réalisé un bond de 6,25m contre 6,60m réussis habituellement. La vainqueure, l’Ukrainienne, Maryne Bekh-Romanchukh s’est imposée avec une performance de 6,84m. Deux autres athlètes burkinabè étaient en lice dans ce rendez-vous du gotha mondial du sport universitaire. Le jeune taekwondiste, Faycal Sawadogo, très promoteur, a été calé en demi-finale non sans avoir réussi une remontée qui a impressionné plus d’un.

De même, la jeune pousse, Jean-Claude Roamba a découvert les réalités du haut niveau. Visiblement timoré, il n’a pu réussir qu’un seul essai valide. Les deux autres sauts en longueur ont été disqualifiés. La participation du Burkina a été une réussite malgré tout. Il se classe provisoirement 50e sur 65 pays médaillés, battant des Nations de sport telle que l’Espagne. Précisons que 118 pays ont participé à ces Universiades de Napoli, ce qui signifie que 53 nations rentrent bredouille au bercail, sans la moindre médaille.

DCPM/MSL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.