Paludisme saisonnier : La campagne de prévention chez les moins de 5 ans lancée

Pour le SG du ministère de la Santé, Dr Wilfrid Ouédraogo, le lancement de la CPS 2019 à l’échelle nationale témoigne de l’engagement du gouvernement dans la lutte contre le paludisme.

Le ministère de la Santé a officiellement lancé la campagne 2019 de chimio-prévention du paludisme saisonnier chez les enfants de 3 à 59 mois, le lundi 22 juillet 2019 à Koubri.

Après la distribution gratuite de Moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA) en début du mois de juillet, les autorités ne cessent de multiplier les actions pour réduire drastiquement les cas de paludisme en cette saison de pluie.

En effet, le ministère de la Santé a lancé, le lundi 22 juillet 2019 à Koubri, la campagne 2019 de Chimio-prévention du paludisme saisonnier (CPS) chez les enfants âgés de 3 à 59 mois. «La CPS est une stratégie de prévention du paludisme recommandée par l’OMS depuis 2012 et vise à réduire le fardeau du paludisme chez les enfants de moins de 5 ans pendant la saison des pluies », a affirmé le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Wilfrid Ouédraogo.

Ainsi, a-t-il dit, cette CPS va consister en l’administration supervisée d’une dose de deux anti-palus aux enfants de cette tranche d’âge le premier jour et à la remise de comprimés aux parents pour la suite du traitement au deuxième et au troisième jour. «Le produit vise, d’une part, à détruire les parasites du palu déjà existant dans le corps s’il en a, et, d’autre part, à neutraliser les parasites en cas de nouvelles piqures de moustiques», a expliqué Dr Ouédraogo.

La campagne durera quatre jours par mois et, ce, pendant les mois de juillet, août, septembre et octobre de l’année 2019. La stratégie fixe au niveau des centres de santé et celle du porte-à-porte, selon le SG, permettront d’administrer les médicaments à environ 4 millions d’enfants sur l’ensemble du territoire. «L’optique est d’assurer aux enfants qui représentent la couche la plus vulnérable face au paludisme, une protection supplémentaire pendant cette période de haute transmission», a-t-il soutenu.

Pour le succès de la présente campagne, M. Ouédraogo a exhorté les acteurs à s’investir pleinement dans la sensibilisation des parents et des personnes en charge des enfants afin qu’ils adhèrent et respectent les différentes étapes. Aussi, pour une protection efficace des tout-petits du fléau, il a invité les parents à accepter l’administration des produits à leurs enfants, à respecter les doses des deux jours suivants et surtout les faire dormir toutes les nuits sous des moustiquaires imprégnées.

Kadi RABO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.