Le Ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entreprenariat des Jeunes (MJPEJ) a procédé, le lundi 5 août 2019 à Bobo-Dioulasso, à la remise de prix aux lauréats de la Compétition de plans d’affaires (COPA). Au cours de cette cérémonie, le ministère a remis des chèques aux bénéficiaires de certains fonds nationaux de financement de la région des Hauts-Bassins.

Afin de réduire le taux de chômage des jeunes, et les inciter à l’entrepreneuriat, le gouvernement burkinabè, avec l’appui de la Banque mondiale, a mis en place le « Projet emplois des jeunes et développement des compétences ». Exécuté par la Maison de l’entreprise du Burkina Faso, le projet a lancé une Compétition de plans d’affaires (COPA) le 11 mars 2019. La COPA a livré son verdict le lundi 5 août dernier à Bobo-Dioulasso. Au total 1239 projets, à savoir 1026 projets de jeunes non-scolarisés et déscolarisés et 213 projets de jeunes diplômés ont été primés avec 63% de projets de la gent féminine. L’enveloppe financière accordée aux projets retenus est de 1 043 070 000 FCFA, avec des subventions allant de 150 000 à 2 550 000 F CFA.

Dans les Hauts-Bassins, 229 lauréats de la COPA, avec 49% de femmes, ont reçu leurs chèques, soit une enveloppe financière totale de 193 805 000 FCFA. Selon le ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entreprenariat des Jeunes, Salifo Tiemtoré, ces subventions vont permettre la création d’activités rémunératrices, et d’emplois pour les jeunes, précisant que ces subventions ne sont pas des prêts. De son avis, l’entreprenariat pour amener les jeunes à s’auto-employer. Car, a-t-il soutenu, le gouvernement ne peut pas employer tout le monde. Avant d’indiquer que le rôle de son département est d’œuvrer à créer des conditions pour permettre aux jeunes « pleins d’initiatives » d’entreprendre au lieu de vivre dans l’espoir d’obtenir un emploi dans la fonction publique ou dans une entreprise privée.

Faire preuve de rationalité

Le directeur général de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF), Lancina Ki, a souligné que sa structure intervient dans ce projet dans l’accompagnement et la promotion de jeunes chefs d’entreprise. « La MEBF s’est assurée que les lauréats seront en mesure d’exécuter leurs projets », foi de M. Ki. Outre les lauréats de la COPA, le ministère en charge de la jeunesse, à travers les fonds nationaux de financement, à savoir le Fonds d’appui à la promotion de l’emploi (FAPE) et le Fonds d’appui aux initiatives des jeunes (FAIJ) a remis également des chèques à 177 jeunes.

Le montant total s’élève à 101 132 000 FCFA. Ces financements sont répartis comme suit : 150 jeunes financés par le FAIJ, dont 32,66% de femmes, à hauteur de 72 130 000 FCFA. Le montant du financement varie de 250 000 FCFA à 1 000 000 FCFA. 27 jeunes financés par le FAPE, dont 33,33% de femmes, à hauteur de 29 000 000 FCFA. Le montant du financement varie de 1 000 000 à 1 500 000 FCFA. Aux lauréats et bénéficiaires des fonds, Salifo Tiemtoré les a invités à « faire preuve de bon sens et de rationalité » pour ne pas fermer la porte aux prochains bénéficiaires. Les bénéficiaires, pour leur part, ont exprimé leur gratitude au gouvernement. Moussa Gué, un lauréat de la COPA, bénéficiaire de 2 255 000 F CFA, a réitéré ses remerciements aux structures pilotes du projet. A l’en croire, ce prix lui permettra de développer son entreprise et d’employer d’autres jeunes. En marge de cette cérémonie, le chef du département de la jeunesse a annoncé la tenue du forum national de la jeunesse à Bobo-Dioulasso dans le mois de septembre de cette année.

Boudayinga J-M THIENON

Diro Benoit Wilfried TOE (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.