Forum national de l’intégration : Une caravane pour renforcer l’esprit de fraternité

Une quinzaine de communautés étrangères prend part à l’activité

Le ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur a lancé, le lundi 28 octobre 2019 à Ouagadougou, la 2e édition de la Caravane de l’intégration. Cette activité se tient en prélude au 3e Forum national de l’intégration, prévu du 1er au 3 novembre prochain, à Tenkodogo.

Le Burkina Faso, par l’entremise du ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, poursuit ses engagements pour le renforcement de l’esprit de fraternité et de solidarité entre les communautés vivant dans le pays. C’est dans ce sens que se tient, pour la 3e fois consécutive, le Forum national de l’intégration qui aura lieu, du 1er au 3 novembre 2019 à Tenkodogo, dans la région du Centre-Est.

En prélude à cette activité placée sous le thème : « Intégration régionale et défis sécuritaires », le département en charge de la question a procédé, le lundi 28 octobre 2019 à Ouagadougou, au lancement de la 2e édition de la Caravane de l’intégration qui se déroulera jusqu’au 30 novembre prochain. Cette caravane qui est partie de Ouagadougou, selon le ministre en charge de l’intégration africaine, Paul Robert Tiendrebeogo, va marquer des escales dans les villes de Mogtédo, Zorgho, Koupèla, Bittou et Tenkodogo. A l’entendre, des actions de sensibilisation à la libre circulation des personnes et des biens seront menées dans les localités traversées.

« La caravane et le forum visent à renforcer l’esprit de fraternité et de solidarité entre les populations vivant au Burkina et à les sensibiliser à la préservation de la paix et de la cohésion sociale entre les communautés », a déclaré Paul Robert Tiendrebeogo. Et d’ajouter que ces initiatives ont pour objectif de permettre aux populations de s’approprier la vision des chefs d’Etat et des politiques des organisations communautaires régionales et de valoriser les potentiels des communautés.

« C’est vraiment montrer à quel point les autorités du Burkina sont engagées dans le renforcement de l’intégration africaine, surtout que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré est le champion en matière de libre circulation des biens et des personnes », a-t-il argué. Pour cette édition, a-t-il confié, ce sont une quinzaine de communautés de nationalités diverses qui prennent part aux festivités.

Celles-ci ont salué l’initiative du gouvernement qui, selon ces caravaniers, témoigne de l’intérêt que le pays des Hommes intègres porte aux communautés étrangères dans le pays. «C’est une très bonne action.

Un pays qui reçoit des étrangers et qui pense à faciliter le brassage entre ces communautés est le signe que le pays est soucieux du vivre-ensemble et de l’intégration des peuples africains », a indiqué William Yéo, caravanier et représentant la communauté ivoirienne au Burkina Faso.
Le Forum qui sera le couronnement de cette caravane prévoit, entre autres activités, des conférences, une remise de décrets de naturalisation, du sport, une nuit de l’intégration.

Soumaïla BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.