Son Excellence Gérard (main levée): «Le Burkina est toujours un pays à visiter en dépit de l’insécurité».

L’Atelier du Rire du Cercle des Arts vivants a organisé, le jeudi 31 octobre 2019 à Ouagadougou, une soirée d’humour dénommée «Bienvenue».

Inauguré en juillet 2019, le centre culturel l’Atelier du Rire de l’Association le Cercle des Arts vivants a abrité sa première soirée d’humour. C’était le jeudi 31 octobre 2019 à Ouagadougou. Baptisé «Bienvenue », le spectacle a mis en scène le comédien et humoriste, Gérard Kiswensida Ouédraogo alias Son Excellence Gérard.

Entre danse, et musique, la prestation, selon son auteur, a été «un spectacle d’humour interactif». Son personnage, un vendeur ambulant ouvre sa valise, et présente ses articles au public. Chaque article représente une thématique de l’actualité sociopolitique du Burkina Faso et de l’Afrique en général. Un spectateur est ensuite désigné pour choisir l’une des marchandises, c’est-à-dire des boîtes contenant chacune un parchemin sur lequel est inscrit un sujet donné.

Le thème est présenté au public, et enfin «traité» sur fond d’humour, une dizaine de minutes durant, par Son Excellence Gérard. Femme au foyer, Insécurité, Bonne conduite, Femme en grossesse, Santé, Jeunesse, et Blaise Compaoré seront ainsi décortiqués, avec des rires et applaudissements du nombreux public installé dans l’enceinte de l’Atelier du Rire. «Chaque article vendu a une utilisation spécifique, même s’il peut par la suite être détourné de sa fonction première. Il y a une intention derrière le produit acheté», a-t-il expliqué à l’issue du spectacle.

Quant au vendeur ambulant, il est, a-t-il poursuivi, cet inconnu qui se fait confident, et allume une lueur d’espoir dans un lieu, dans un cœur par un sourire, un propos. « L’humoriste s’inspire toujours de son environnement. De nombreuses questions intriguent les populations, et elles veulent comprendre. Ce type de spectacles est donc à la fois une réponse à ces interrogations, et une sorte de baromètre de notre société», a-t-il soutenu. En définitive, mon objectif, a-t-il souligné, était de montrer la vie qui anime le peuple burkinabè, en dépit du contexte sécuritaire difficile.

A son avis, le Burkina demeure toujours une destination à ne pas manquer. Pour Jérôme Sanou et son épouse, «Bienvenue» a été un spectacle réussi sur tous les plans (décor, sonorisation, transitions, ellipses, etc.). «Son Excellence Gérard est un humoriste très talentueux, et qui a surtout le don de communier avec son public. Pour moi, il s’est bonifié avec le temps. Il est aujourd’hui au sommet de son art», a ajouté M.Sanou.

La soirée a également vu la participation de jeunes comédiens (Momo l’intellectuel, Kouinou le Général, etc.) et du groupe humoristique Génération 2000. Promoteur de l’Atelier du rire, et par ailleurs président de l’Association le «Cercle des Arts vivants», Gérard Kiswensida Ouédraogo a participé à des créations et tournées théâtrales au Burkina Faso et en Europe (N’Doleka au Vieux Colombier de la Comédie française et en Guadeloupe ; un ennemi du peuple au Théâtre national de la Norvège ; le Nouvel habit de l’Empereur au Carrefour international de Théâtre de Ouagadougou, CITO, etc.).

W. Aubin NANA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.