Lutte contre l’insécurité : Les experts du G5 sahel revisitent leurs actions

Le secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, Abel Somé : «Avec la mutualisation des moyens sur le plan sécuritaire, nous allons vaincre le terrorisme».

La réunion préparatoire des experts de la sixième session ordinaire du Conseil des ministres du G5 Sahel s’est ouverte, le samedi 2 novembre 2019 à Ouagadougou.

Les experts du G5 Sahel veulent donner un éclat particulier à la sixième session ordinaire du Conseil des ministres de l’espace prévue pour le 5 novembre. A cet effet, ils se sont réunis le samedi 2 novembre 2019 à Ouagadougou pour des travaux préparatifs.

Selon le secrétaire général du ministère de l’Economie des Finances et du Développement, Abel Somé, représentant son ministre Lassané Kaboré, l’objectif principal de cette rencontre préparatoire du Conseil des ministres, vise à accélérer la mise en œuvre des projets au bénéfice des populations à travers des outils élaborés qui vont permettre de multiplier des efforts pour répondre au besoin de l’urgence.

De l’avis de M. Somé, les réflexions vont porter sur plusieurs angles, entre autres, l’état d’exécution du budget du Secrétariat permanent du G5, le processus d’élaboration du cadre stratégique intégré sécurité-développement, l’état de mise en œuvre de la feuille de route de la présidence burkinabè du G5 Sahel. Pour le Secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou, les points abordés vont permettre de passer en revue l’organisation et maximiser le potentiel du travail collectif afin de procéder aux ajustements nécessaires pour les mois à venir.

Des plans d’actions satisfaisants

Les experts du G5 Sahel sont en conclave du 2 au 5 novembre pour examiner plusieurs
des projets mis en œuvre.

Malgré les multiples attaques terroristes dans les différents pays, a-t-il précisé, des projets ont pu voir le jour pour accompagner la population à l’exercice de leurs activités. Selon le coordonateur point focal G5 Sahel-Burkina Faso, Norbert Kohoun Souakou, le G5 Sahel n’est pas seulement sécuritaire. En effet, a-t-il poursuivi, des moyens sont mobilisés pour la réalisation des projets concrets en faveur de la population.

« Nous avons lancé le projet d’études Trans-saharien qui est un projet d’envergure et commandité par les chefs d’Etat », a-t-il indiqué. A entendre M. Souakou, d’autres projets sont prévus pour venir en aide à la population. Au cours de cette session, a précisé le coordonateur point focal G5 Sahel-Burkina Faso, une signature de convention avec les maires des régions frontalières est prévue pour la mise en œuvre d’autres projets. Outre ceux-ci, sur le plan sécuritaire, il a souligné que des efforts ont été constatés.

Pour lui, avec l’arrivée du général Oumarou Namata Gazama à la tête de la Force conjointe, une nouvelle phase de réorganisation de la troupe a été installée pour vaincre l’ennemi. «Notre mission est de travailler pour assurer la sécurité de la population et de répondre à ses préoccupations», a-t-il rassuré.

Oumarou RABO
(Stagiaire)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.